Corse : un troisième cas de variole du singe détecté dans l'île

Publié le
Écrit par A.S.

Mardi 2 août, un nouveau cas de Monkeypox a été confirmé dans l'île. Selon l'ARS, la personne a été "exposée au virus hors de Corse et ne présente aucun signe de gravité".

Ce mardi, l'Agence régionale de Santé de Corse informe qu'un nouveau cas d'infection au virus Monkeypox, plus communément appelé variole du singe, a été confirmé dans l'île.

"Il s’agit d’une personne qui a été exposée au virus hors de Corse, indique l'ARS dans un communiqué. Cette personne s’est immédiatement isolée dès l’apparition des premiers symptômes et a pris
contact avec son médecin qui a suivi la procédure en lien avec l’Ars de Corse. Elle ne présente aucun signe de gravité. L’enquête épidémiologique a confirmé l’absence de personne en contact étroit avec ce patient."

Depuis le 26 juin, il s'agit du troisième cas de variole du singe décelé dans l'île. À l'instar des deux premiers, le virus a là aussi été contracté sur le Continent. "À ce jour, aucune chaine de transmission n’a été mise en évidence en Corse", précise l'ARS qui indique que 14 personnes ont été vaccinées contre le virus dans l'île depuis début juillet.

Fièvre et éruptions cutanées

Jusqu'alors contenue dans une dizaine de pays africains, la variole du singe s'est propagée dans plusieurs pays européens depuis le mois de mai.

Généralement bénigne, la maladie se traduit d’abord par une forte fièvre et des éruptions cutanées. Les personnes infectées sont contagieuses dès l'apparition des premiers symptômes. La transmission s'effectue principalement par les gouttelettes respiratoires et par le contact direct de la peau ou des muqueuses avec les boutons ou les croûtes. En général, la guérison intervient le plus souvent en trois semaines.

En cas de contact avec une personne infectée par le virus, l'ARS préconise les recommandations suivantes :

  • isolez-vous, évitez toute relation sexuelle et contactez votre médecin
  • vérifiez régulièrement votre état cutané (y compris zone génitale) et soyez réactif en cas de symptômes, en particulier si vous faites partie d’un groupe dit à risque (partenaires sexuels multiples).

1.955 cas dans toute la France

Au 28 juillet dernier, date du dernier point effectué par Santé Publique France, le pays comptait 1.955 cas confirmés, dont 814 en Île-de-France.

Un dispositif d’écoute est ouvert afin de répondre aux questions suscitées par la variole du singe. "Monkeypox info service" est accessible tous les jours de 8h à 23h, au numéro vert 0 801 90 80 69 (appel et services gratuits, anonyme et confidentiel).