Couvre-feu en Corse : téléchargez l’attestation de déplacement dérogatoire

Pour enrayer la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19, le Premier ministre Jean Castex a étendu le couvre-feu à 54 départements, dont la Corse-du-Sud et la Haute-Corse. Il commencera vendredi à minuit, et nécessitera une attestation pour se déplacer entre 21 heures et 6 heures.

L'attestation de déplacement dérogatoire est disponible en version numérique.
L'attestation de déplacement dérogatoire est disponible en version numérique. © Arnaud Journois - MaxPPP
La situation se tend en France. Puisque la France est en plein dans la deuxième vague, le gouvernement a étendu le couvre-feu à 54 départements, dont la Corse-du-Sud et la Haute-Corse pour une durée de six semaines au moins.

Une situation qui débutera dans la nuit de vendredi à samedi, à minuit, et qui se traduit par l’interdiction de sortir entre 21 heures et 6 heures. Sauf pour des motifs professionnels, familiaux ou médicaux impérieux.

Télécharger l'attestation de déplacement dérogatoire

Une attestation de déplacement dérogatoire sera obligatoire entre 21 heures et 6 heures, pour justifier d’un déplacement. Elle devra être présentée avec un titre d’identité et un document justifiant la nature du déplacement (travail, voyage…).

Télécharger le justificatif de déplacement professionnel

Les attestations de déplacement dérogatoire peuvent être imprimées depuis le site du ministère de l’Intérieur ou sont téléchargeables sur le téléphone portable via le générateur d’attestation accessible en ligne.

L’attestation peut également être remplie sur une feuille blanche, en précisant la date et l’heure de la sortie, ainsi que le motif. En cas de non-respect des règles du couvre-feu, les particuliers s'exposent à une amende de 135 euros, majorée à 200 euros en cas de récidive dans les quinze jours suivants la première amende. Après trois infractions dans un délai de trente jours, le contrevenant risque alors jusqu’à six mois d’emprisonnement et 3.750 euros d’amende. Enfin, en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention, les amendes sont majorées : 375 euros au lieu de 150 euros et 450 euros au lieu de 200 euros.

Les différents motifs de dérogations

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société