Covid-19 : voici la nouvelle déclaration sur l'honneur à télécharger pour se rendre en Corse

À partir de samedi, les voyageurs embarquant pour la Corse devront présenter une nouvelle déclaration sur l'honneur précisant qu'ils ont effectué un test de dépistage PCR négatif au Covid-19. Voici le document à télécharger.

Le parti Femu a Corsica s'est indigné d'un mail qui aurait été envoyé par la préfecture de Corse.
Le parti Femu a Corsica s'est indigné d'un mail qui aurait été envoyé par la préfecture de Corse. © Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP

A partir du 6 février et jusqu'au 7 mars inclus, toutes les personnes voyageant vers la Corse devront présenter à la compagnie de transport une déclaration sur l'honneur. Les personnes âgées de 11 ans et plus devront obligatoirement présenter le résultat d'un test RT-PCR réalisé moins de 72 heures avant le départ. Les tests antigéniques, moins efficaces, ne sont plus pris en compte. 

Téléchargez ici la déclaration sur l'honneur

A noter que les transporteurs routiers sont dispensés de test, tout comme les passagers en provenance de la Corse et voyageant pour moins de 24 heures sur le continent, quel que que soit le motif de leur déplacement. Ces derniers s'engagent toutefois à réaliser un test RT-PCR dans les 7 jours suivant leur voyage. 

Des contrôles une fois en Corse

L'ARS précise qu'en plus des vérifications par la compagnie de transport à l'embarquement, des contrôles pourront être effectués sur l'île "pour s'assurer de la bonne application de ces mesures".

"La preuve de la réalisation du test RT-PCR devra être conservée durant tout le séjour en Corse. Elle est susceptible d’être demandée par les forces de l’ordre à l’arrivée des passagers sur l’île mais également à leur retour sur le continent".

"La règle est claire, il n'y aura pas de tolérance"

Luc Bereni

De son côté, la compagnie aérienne Air Corsica est prête à assurer ces nouveaux contrôles"La règle est claire : il n'y aura pas de tolérance, a réagi son président Luc Bereni. Nous accorderons à titre commercial la revalidation de leur billet sans frais afin qu'ils puissent s'organiser, aller faire un test dans les jours qui suivent si jamais les passagers étaient pris au dépourvu".

À la veille des vacances de février, la venue de touristes reste encore incertaine, compte tenu de l'avancée de l'épidémie

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie covid-19 santé société