Covid19 en Corse : trois tonnes de clémentines offertes aux soignants d'Ajaccio, Bastia et Corte

Trois tonnes de clémentines, c'est le cadeau des producteurs de l'AOP fruits de Corse aux soignants des hôpitaux d'Ajaccio, Bastia et Corte. Une manière de les remercier pour le travail effectué lors des différentes vagues de Covid19 et lors de l'arrivée de 900 saisonniers marocains en octobre. 

Des producteurs ont offert, jeudi, trois tonnes de clémentines aux hôpitaux d'Ajaccio, Bastia et Corte.
Des producteurs ont offert, jeudi, trois tonnes de clémentines aux hôpitaux d'Ajaccio, Bastia et Corte. © Émilie Arraudeau / FTV
Remercier les soignants de leurs efforts face au Covid19. Jeudi, l'AOP fruits de Corse a offert trois tonnes de clémentines aux hôpitaux d'Ajaccio, Bastia et Corte, soit une tonne par établissement. 

"Nous voulions témoigner de notre solidarité envers le personnel soignant des hôpitaux face à cette seconde vague du coronavirus et les remercier pour l'action de dépistage menée au mois d'octobre avec nous lors de la venue des 900 travailleurs saisonniers", explique Pedro Dias, directeur de l'AOP fruits de Corse. 

En octobre, un protocole sanitaire et diplomatique "exceptionnel" avait été mis en place entre la France et le Maroc pour organiser la venue de ces saisonniers afin de pallier au manque de main d'œuvre locale et ainsi éviter une "crise de la clémentine". 

"Leur dire de tenir bon"

Tous ont été testés au départ et à l'arrivée des cinq avions affrétés par les producteurs de clémentines, puis sept jours plus tard. "On voulait simplement les remercier du travail quotidien et leur dire de tenir bon. C'est notre manière de leur donner un petit peu de vitamine C et un petit peu de soleil dans cette période difficile", reprend Pedro Dias. 

À l'hôpital de Bastia, les fruits seront "donnés aux personnels qui ont participé au dépistage des travailleurs saisonniers et le reste sera distribué avec les repas des personnels", a précisé le directeur, Jean-Mathieu Defour.

L'AOP Fruits de Corse compte 160 producteurs cultivant 1.500 hectares. Ces clémentines sont destinées à 95 % au marché français.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société agriculture économie