• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

DNCG: L'ACA rétrogradé en National

Derby ajaccien du 18 mars 2018 / © Michel Luccioni / MAXPPP
Derby ajaccien du 18 mars 2018 / © Michel Luccioni / MAXPPP

Le gendarme financier du football a fait cet après-midi une nouvelle victime: après Sochaux et Nancy, c'est l'ACA qui est sanctionné par la DNCG.  L'ACA va faire appel. Mais si la décision se confirme, la situation pourrait profiter au Gazelec...

Par Sébastien Bonifay

Le GFCA et l'ACA, au coude à coude durant toute la fin de saison, ont bataillé pour éviter la relégation, jusqu'à l'ultime journée. 
Et le GFCA, finalement, a été rétrogradé en National après sa défaite en barrages face au Mans.

Le duel risque de se prolonger un peu plus que prévu. 

Cet après-midi la DNCG a annoncé qu'elle rétrogradait l'ACA en National.
 
© LFP
© LFP


Le 28 mai dernier, la Direction Nationale de Contrôle de Gestion avait alissé un délai au club ajaccien pour apporter des garanties sur ses finances. 

Cet après-midi, apparemment, elles n'ont pas été suffisantes. 
Elles sont liées, en grande partie, à des transferts qui pourraient, ou pas, apporter de l'argent frais dans les caisses. 


Sur les réseaux sociaux Leon Luciani, le président de l'ACA, n'a pas tardé à annoncer que le club ferait appel:
 

Nous avons présenté des garanties qui ne semblent pas satisfaisantes aux yeux de la DNCG. Nous attendons désormais le compte rendu de l’instance pour réagir avec précision sur notre dossier. Nous allons faire appel de cette décision.





l'ACA rejoint le FC Sochaux-Montbeliard et l'AS Nancy-Lorraine dans le wagon des possibles relégués. 

Des relégués qui feraient le bonheur du Gazelec. 
Le GFCA et l'AS Béziers sont les deux clubs relégués en National sportivement, et qui pourraient être repêchés administrativement. 

Pour faire simple, si la décision de la DNCG est confirmée en appel, le GFCA pourrait prendre la place de l'ACA, et les deux clubs ajacciens pourraient se croiser dans l'ascenseur...



 

Sur le même sujet

Les nuits de la guitare de Patrimonio : quelles retombées économiques pour le village ? 

Les + Lus