Economie : la reprise économique se poursuit au second trimestre 2022

Les signaux économiques sont toujours au vert pour le second trimestre de 2022. Ce lundi 10 octobre, l’INSEE a publié sa conjoncture qui atteste de chiffres positifs au niveau de l’activité économique, de l’emploi ou encore du transport.

Le niveau d’activité économique d’avant-crise sanitaire est dépassé. C’est ce qu’indique l’INSEE dans sa conjecture économique pour le second semestre 2022, rendue public ce lundi 10 octobre. Une conjecture à recontextualiser avec la dégradation de la situation sanitaire chinoise, le conflit ukrainien ou encore l’augmentation promise des prix de l’énergie.

L’activité économique garde le cap

Le rebond d’activité économique atteint 4,4% par rapport au second trimestre 2019, année de référence. Le niveau d’avant crise est donc dépassé et est supérieur au rebond à l’échelle national de 3,5%. Des pourcentages calculés sur la base du nombre d’heures de travail rémunérées.

Dans l’hébergement-restauration, la fabrication des denrées alimentaires-boissons et tabac, le commerce et la construction, le nombre d’heures travaillées excède largement celui de 2019. Seul point noir, une baisse de 37,6% dans la fabrication de matériel de transports.

L’emploi toujours dans le vert

Comme l’activité économique, l’emploi poursuit son embellie. Par rapport au premier trimestre, l’emploi salarié connaît une croissance de 0,6%. Mais c’est surtout au second trimestre que ce chiffre est parlant, car il dépasse de 6,3% son niveau d’avant-crise, soient au total 128 100 emplois. Une augmentation un peu plus forte dans le privé que dans le public : 0,7% contre 0,4% comparé au premier trimestre 2022.

Cette hausse pour le quatrième trimestre consécutif, se traduit par une augmentation dans les secteurs de l’industrie (+1,7%), de la gestion des déchets et de l’eau (+2,8%) ainsi que dans la fabrication de produits industriels. À contrebalancer avec une décroissance dans la fabrication de matériels de transports. En revanche, l’activité immobilière s’atténue (-0,9%), tout comme l’hébergement restauration (-1,5%).

Recrutement : hausse des intentions d’embauches, baisse des demandes d’emploi

Toujours sur le front de l’emploi, les intentions d’embauches augmentent drastiquement. Dans les secteurs des transports et de l’entreposage, du commerce et de l’hébergement restauration.

Logiquement, on assiste à une baisse du nombre de demandeurs d’emploi. Au second trimestre 2022, on dénombre 18 590 demandeurs d’emploi en fin de mois en Corse. C’est 3,8% de moins qu’au premier trimestre de cette année, contre 1,7% de moins au niveau national. Ainsi, le nombre d’inscriptions à Pôle Emploi régresse deux fois plus vite en Corse avec -18% qu’à l’échelle nationale : -8,9%.

Le taux de chômage à son plus bas niveau depuis 2014

En Corse, 6% de la population active est au chômage. L’an dernier à la même époque, il était de 7,1%. En comparaison, il se stabilise à 7,4% de la population active au niveau national, connaissant une faible baisse d’un demi-pourcent.

Disparités entre transport aérien et transport maritime

Là aussi, l’activité d’avant-crise est dépassée, et pour la deuxième fois en un an. Le transport aérien gagne 11% grâce à l’excellente fréquentation des vacances d’avril et du week-end de l’ascension.  Si le mois de juin a essuyé un net repli, le mois de juillet laisse entrevoir un rebond tout aussi significatif.

Le transport maritime baisse, lui, de +9%.

L’INSEE indique enfin dans un encadré que l’activité économique devrait continuer à augmenter au troisième trimestre mais plus faiblement. Avant de marquer le pas au quatrième trimestre en raison du contexte international

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité