• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cuntrastu

Chaque dimanche à 18h00, les journalistes de Cuntrastu décortiquent et analysent l'actualité de l'île.
Logo de l'émission Cuntrastu

Emmanuelle de Gentili, invitée de Cuntrastu

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Emmanuelle de Gentili est adjointe au maire de Bastia et conseillère exécutive à l’Assemblée de Corse. Elle est également première secrétaire fédérale de Haute-Corse du Parti socialiste. Et surtout l'invitée de Cuntrastu, le 5 février sur ViaStella! A (re)voir ici !

Par France 3 Corse ViaStella

Revoir l'émission

Le parti socialiste a désigné son candidat pour l’élection présidentielle dans un contexte pour le moins chahuté. Benoit Hamon portera les couleurs du PS après un choix très clair des électeurs tant du point de vue du score que du programme.

Quelles seront les conséquences pour les socialistes. Le parti est-il menacé d’implosion? Le programme du candidat sera-t-il amendé? Et pour les Corses qu’elle sera le chemin emprunté par le nouveau PS?

Pour répondre à toutes ces questions, Emmanuelle de Gentili, première secrétaire fédérale de Haute-Corse du Parti socialiste, est l’invitée de Cuntrastu, dimanche 5 février à 18h.

"Effectivement aujourd’hui à Gauche il y a ce clivage et il faut que le champ politique s’éclaire sur ce point, il faudra du temps. (…) Je ne pense pas qu’il faille se positionner vis-à-vis d’échéances politiques mais être beaucoup plus sur le fond et sur les idées qu’il faut porter. Aujourd’hui, en ce qui me concerne, je pense qu’il n’y a pas de leader à gauche."




Festival Jazz in Aiacciu : cinq concerts à prévoir au Lazaret