• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cuntrastu

Chaque dimanche à 18h00, les journalistes de Cuntrastu décortiquent et analysent l'actualité de l'île.
Logo de l'émission Cuntrastu

François-Xavier Ceccoli, élu du groupe la Corse dans la République à l'assemblée, est l’invité de Cuntrastu

François-Xavier Ceccoli, conseiller au sein du groupe la Corse dans la République à l’Assemblée de Corse est l’invité de Cuntrastu ce dimanche. Parmi les dossiers évoqués : la crise des déchets dans l’île.

Par France 3 Corse ViaStella

Revoir l'émission

C’est une grande première pour François-Xavier Ceccoli. Ce dimanche, c’est la première fois qu’il répondra aux questions des journalistes de France 3 Corse, RCFM et Corse Matin sur le plateau de Cuntrastu.

Ainsi, parmi les nombreux sujets évoqués : négociations avec le gouvernement, la Xylella fastidiosa, la question des finances de l’île, le conseiller au sein du groupe la Corse dans la République est revenu longuement sur la problématique des déchets.

Des centres de tri à proximité des grandes villes 


« Aujourd’hui il n’y a plus que deux centres de tri. Et tout cela ne tient que parce que les préfets ont, de manière dérogatoire, quasiment doublé les capacités de ces centres. Sinon, vous imaginez dans quelle situation serait la Corse. Il est évident qu’à courts termes l’absence de ce centre de tri supplémentaire, c’est quelque chose d’extrêmement prégnant. Je suis critique par rapport à l’action de la majorité sur le fait qu’elle a sous-estimé l’importance du sujet », indique-t-il. 

Quelle est la solution ? Pour François-Xavier Ceccoli, il n’y en a qu’une à courts termes. « C’est d’aller dans le sens d’un centre d’enfouissement. […] Il y a des sujets techniques extrêmement précis […] il appartient aux gens qui sont au pouvoir de faire des propositions. »

Une solution certes, mais qui ne suffira pas pour l’élu. Pour régler le problème des déchets en Corse des mises en place précises s’imposent selon François-Xavier Ceccoli : l’installation de centres de tri à proximité des grandes villes et l’ouverture de deux centres d’enfouissement.


Corse : à quoi va servir la conférence des maires ?