Grève du 5 décembre : le point sur les perturbations et les rassemblements ce jeudi

La manifestation contre le projet de réforme des retraites à Ajaccio, ce jeudi 5 décembre / © JCC
La manifestation contre le projet de réforme des retraites à Ajaccio, ce jeudi 5 décembre / © JCC

Les appels à la grève et la mobilisation nationale contre le projet de réforme des retraites ont été largement suivis en Corse, ce jeudi 5 décembre. 

Par Axelle Bouschon

La grève contre le projet de réforme des retraites, censé remplacer les 42 régimes existants en un même système "universel", s'annonce particulièrement suivie ce jeudi 5 décembre.

Enseignants, avocats, conducteurs ferroviaires, dockers... Ils sont nombreux dans le public comme dans le privé sur l'île de beauté à répondre au mouvement de protestation.

Le point heure par heure sur les perturbations et rassemblements en Corse.
 

Blocages


La CGT-Énergie Corse bloque le site de la centrale électrique de Lucciana, ce jeudi.  Le personnel gréviste a pris possession de la salle de commande et arrêté la centrale. Il s'oppose à la réforme des retraites et au projet "Hercule", un plan de restructuration du groupe EDF. 
 

Accès empêché également au dépôt pétrolier du Vazzio, à Ajaccio. Le syndicat CGT empêche le ravitaillement des camions citernes depuis 5h30 ce matin. La mobilisation devrait se poursuivre au minium jusqu’à cet après-midi.
 
 

Rassemblements


Trois rassemblements sont annoncés ce jeudi. Un premier a débuté à 10h à Bastia. Au sein du cortège, tous les syndicats - FO, CGT, Unsa, STC, Solidaires - sont réunis.

"On est des milliers aujourd'hui dans les rues de Bastia, cela veut peut-être dire que nous sommes des millions au plan national, se réjouit Jean-Pierre Battestini, secrétaire général de la CGT Haute-Corse. Les gens ont bien compris que cette réforme va faire baisser les retraites, obliger les gens à travailler plus longtemps sans prendre en compte la pénibilité alors qu'il y a 5 millions de chômeurs..."
 

Grève du 5 décembre : manifestation à Bastia

 

Il faut que le gouvernement entende ce mouvement et arrête de prendre les gens pour des imbéciles


C'est toute la politique gouvernementale qui doit être remise en cause, estime le syndicaliste. "À travers la retraite, il y a aussi la question du pouvoir d'achat, des salaires, des services publics... Il faut que le gouvernement entende ce mouvement et arrête de prendre les gens pour des imbéciles. Ils ont bien compris que cette réforme est négative, et qu'il faut repartir sur de nouvelles bases."

Parmi les militants bastiais, de nombreux salariés du privé. "Les gens ont bien compris que cette réforme allait toucher tout le monde, public comme privé", acquiesce Jean-Pierre Battestini. "Le gouvernement essaie de stigmatiser les régimes spéciaux comme celui de la SNCF, mais tout le monde va être touché et perdre des centaines d'euros."

Plusieurs avocats prenant part à la journée "justice morte", votée par le conseil national des barreaux, sont également présents dans les rangs du rassemblement.
© Camille Wormser
© Camille Wormser

Une seconde manifestation se tient depuis 10h30 à Porto-Vecchio. Le cortège, composé de plus d’une centaine de personnes, a présenté au maire de la ville une lettre, à destination du gouvernement.

Un dernier rassemblement prend place à Ajaccio, au départ de la gare. Initialement prévu à 15h, le départ du cortège a été repoussé à 15h30
 

Grève du 5 décembre : manifestation à Ajaccio


À quelques minutes de ses débuts, la manifestation rassemble plus d'un millier de militants, syndicalistes, ou encore salariés du public et du privé

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus