Aleria : mobilisation de l’association Patriotti en soutien au militant Ghjuvan-Marcu Dominici

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella
© Wilfried Redonnet / FTVIASTELLA

Ce samedi, des membres de l’association Patriotti se sont rassemblés à Aleria. Une mobilisation en soutien au militant Ghjuvan-Marcu Dominici condamné plusieurs fois pour avoir refusé son inscription au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes.

Des membres de l'association Patriotti, constituée d'anciens prisonniers nationalistes corses, se sont rassemblés, ce samedi 19 janvier, devant la gendarmerie d'Aleria, en soutien à Ghjuvan-Marcu Dominici.

Ce militant qui a déjà été condamné à plusieurs amendes de 500 euros pour avoir refusé son inscription au Fijait [fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes]. L’association Patriotti estime qu’il ne devrait plus servir à stigmatiser des militants nationalistes corses. 
 

« C’est un insulte terrible »


« C’est un véritable scandale, on applique ce fichier Fijait à des patriotes corses alors qu’il a été créé à l’origine pour des islamistes terroristes. C’est une insulte terrible fait aux nôtres. Et il y a une volonté de persécution à l’encontre des patriotes qui refusent de signer ce Fijait, qui refusent cet amalgame, puisqu’après une première condamnation, on les met de nouveau en examen pour arriver, in fine, à leur incarcération. Nous sommes très loin d’une volonté de règlement politique, au contraire, nous sommes dans une volonté de répression à l’encontre du mouvement national », estime Jean-Philippe Antolini, porte-parole de l’association Patriotti.

 

Plusieurs personnalités politiques, dont le député Jean-Felix Acquaviva, Saveriu Luciani, ou Paul-Felix Benedetti de Core in fronte étaient présentes. 



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.