Covid-19: le taux d'incidence en Balagne dépasse les 1000 cas pour 100.000 habitants, 5 fois au-dessus du seuil d'alerte

Le variant Delta progresse en Corse, et notamment en Balagne, où l'explosion des cas positifs au Covid-19 se poursuit depuis une semaine. Un regain épidémique qui "met en péril la santé publique" et risque "d'impacter fortement l'économie de l'île", alerte la préfecture de Corse.
ILLUSTRATION.
ILLUSTRATION. © Damien Meyer / AFP

La situation sanitaire en Balagne s'est fortement dégradée au cours des derniers jours. Après la découverte de clusters dans la région survenus à la suite d'événements festifs, le nombre de personnes dépistées positives au Covid n'a de cesse d'augmenter, avec 70 cas supplémentaires comptabilisés dans la simple matinée de vendredi 16 juillet.

Résultat, le taux d'incidence atteint désormais 1.066 cas positifs pour 100.000 habitants en Balagne, indique la préfecture de Corse dans un communiqué, soit plus de cinq fois le seuil d'alerte, fixé à 200 cas. Le taux de positivité - c'est à dire le nombre de tests de dépistage revenus positifs sur l'ensemble des tests réalisés - est de 10,1%.

Un rebond épidémique imputé au variant Delta - plus contagieux que les autres souches de la maladie - qui préoccupe particulièrement les autorités sanitaires et préfectorales, qui se préparent à une prochaine propagation du virus dans tout le département de Haute-Corse, voire même sur l'ensemble de l'île. 

Hospitalisations Covid en baisse, peu de cas dépistés par jour et un taux de positivité en deça des 1% : les indicateurs sanitaires sont pourtant restés au vert en Corse pendant plusieurs semaines, tout au long de la fin mai et du mois de juin. Une tendance positive couplée à des taux de vaccination supérieurs à la moyenne nationale, qui laissait espérer un été plus serein.

Santé publique, hôpitaux et économie en danger

Mais "ce regain épidémique met en péril la santé publique, le système hospitalier et risque d’impacter fortement l’économie de l’ensemble de l’île alors que nous sommes au début de la saison touristique", redoute la préfecture. "Des mesures ont été annoncées sans délai en début de semaine et pourraient être renforcées dans les prochains jours en raison de cette forte dégradation épidémique", alerte-t-elle.

"Il est plus que jamais nécessaire d’appliquer strictement les règles de freinage en vigueur et notamment le port du masque là où il est obligatoire mais aussi l’application stricte du passe sanitaire dans les établissements qui y sont soumis."

Renforcement des contrôles des gendarmes et policiers 

Alors que des cas de fraude ont déjà été signalés dans certains établissements de nuit, du fait notamment de vérifications inexistantes ou insuffisantes du passe sanitaire (pas de vérification d'identité, par exemple), "les contrôles des services de police et de Gendarmerie seront en conséquence renforcés", est-il précisé. Et ce, dans les établissements comme dans les événements pour lesquels s'appliquent le certificat sanitaire.

"Face à cette situation, les autorités appellent l’ensemble de nos concitoyens à la vigilance et à l’application stricte des règles afin d’endiguer au mieux la vague épidémique qui s’annonce", conclut le communiqué. Une réunion se tient cet après-midi en préfecture de Corse-du-Sud au sujet de la question sanitaire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société