• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia – Sous les déchets la plage

Des tonnes de déchets jetés sur la plage de l'Arinella, à Bastia (Haute-Corse) / © G. BEZIE / FTVIASTELLA
Des tonnes de déchets jetés sur la plage de l'Arinella, à Bastia (Haute-Corse) / © G. BEZIE / FTVIASTELLA

La carte postale ne fait pas vraiment rêver. A l'Arinella, plage la plus proche de Bastia, les dépôts sauvages d'ordures et déchets en tout genre s'amoncellent, parfois jusqu'au bord de l'eau. La mairie promet de s'y attaquer, au besoin à coup d'amendes.

Par Grégoire Bézie / FTVIASTELLA

Déchets du BTP, matelas, tôles, détritus en tout genre… Au nord comme au sud de la plage de l'Arinella à Bastia, on est loin, très loin de l'image touristique que souhaite donner la ville.

Entasser sur le sable, ce sont des tonnes de détritus qui s'offrent à la vue des promeneurs. Une situation qui perdure depuis des mois, à quelques mètres pourtant d'une déchetterie, dont les horaires ou l'accès payant pour les professionnels ne semblent pas convenir à tous.

La mairie de Bastia annonce qu'elle prendra bientôt des "mesures coercitives" si rien ne change, avec à la clé des amendes pour les contrevenants.

Selon le code de l'environnement, le maire doit intervenir car il est responsable de la salubrité publique. Même si un des dépôts sauvages se situe sur un terrain privé, ce qui est le cas à l'Arinella, la mairie peut demander au propriétaire de nettoyer le terrain. Elle peut aussi agir à sa place et lui envoyer la facture.

Et sur le domaine public maritime, le préfet peut contraindre la commune à agir. Ce qui est aussi le cas à l'Arinella… 

La vidéo-surveillance pour traquer les incivilités

Sur la commune voisine de Furiani, l'équipe municipale a décidé de se servir de son réseau de vidéo-surveillance pour identifier les indélicats. 16 caméras surveillent les allées et venues des automobilistes. Et en cas d'incivisme, les plaques d'immatriculation sont relevées.

Le contrevenant est surtout sensibilisé à son mauvais geste et invité à récupérer ses déchets. En cas de refus ou de récidive, la mairie se réserve le droit de le verbaliser.

Pour faire face à des gestes d'incivilité de plus en plus fréquents, d'autres communes ont aussi décidé d'appliquer la tolérance zéro. La commune de Lucciana a annoncé vendredi avoir déposé deux plaintes contre X pour identifier les responsables de dépôts sauvages.

 

Sur le même sujet

Corse : le tri se porte de mieux en mieux

Les + Lus