Bastia : polémique après l'organisation d'un flashmob Place Saint-Nicolas

Pour défendre le monde de la culture mis à mal par la crise du Covid19, un flashmob a été organisé à Bastia ce dimanche 25 avril. Problème, de nombreux participants n'ont pas respecté les règles sanitaires en vigueur.

Ce dimanche 25 avril, un flashmob a été organisé place Saint-Nicolas, à Bastia, pour défendre le monde de la culture mis à mal par la crise sanitaire.
Ce dimanche 25 avril, un flashmob a été organisé place Saint-Nicolas, à Bastia, pour défendre le monde de la culture mis à mal par la crise sanitaire. © Capture Twitter

Place Saint-Nicolas, ce dimanche 25 avril, 11 heures. Devant le kiosque à musique, un groupe de plusieurs dizaines de personnes s'agite au rythme de la chanson "Danser encore" du groupe HK pour défendre le monde de la culture mis à mal par la crise sanitaire.

Depuis quelques semaines, le morceau, devenu viral, en est le symbole et de nombreux événements publics sont organisés dans toute la France. Ils font suite à un appel du groupe HK lancé sur les réseaux sociaux. L'objectif : réaliser un flashmob général dans toute la France.

"Notre rêve est de voir fleurir au même moment des petits flashmobs bon enfants, joyeux et bucoliques sur nos marchés, nos places, devant nos théâtres, ou plus à l'écart dans nos parcs, sous les kiosques, et même aux balcons et aux fenêtres ; En respectant les règles sanitaires car l'idée n'est pas de se faire verbaliser ni de créer la moindre tension ou division mais de partager un moment de joie et de sourires", écrivent les membres de HK.

"Nos boomers ont, aussi, du talent"

Oui, mais voilà, à Bastia, une semaine plus tard, les termes du contrat n'ont pas été respectés. Dans une vidéo d'une quinzaine de secondes, diffusée sur les réseaux sociaux, les participants, plus ou moins âgés, ne suivent pas les règles sanitaires dansant les uns à côté des autres sans forcément porter de masque.

Et les critiques n'ont pas tardé à affluer. "Rendez-vous en réanimation", écrit un internaute. "On viendra faire pareil devant les chambres en réa …", commente un autre. "C'est un manque de respect total aux soignants", estime un troisième.

D'autres prennent la chose avec plus de détachement et d'ironie. "Le flashmob de ce matin à Bastia montre que nos boomers ont, aussi, du talent", note un internaute.

En fin de matinée, la mobilisation a été dispersée par la police. Dans une conférence de presse, samedi, le préfet de Corse et les autorités sanitaires régionales ont rappelé que le virus du Covid19 circule encore fortement dans l'île et ont appelé à la plus grande vigilance. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société