Coupe du monde : le Corse Wahbi Khazri offre la victoire à la Tunisie face à l'équipe de France

Publié le Mis à jour le

Ecarté du onze de départ depuis le début de la compétition, Khazri a prouvé, cet après-midi, qu'il était encore indispensable aux Aigles de Carthage. Même si le but du natif d'Ajaccio n'a pas suffi à ouvrir les portes des 8es de finale à la Tunisie.

"Je suis tunisien à 100 %, français à 100 %, et corse à 100 %. J'ai pas mal de drapeaux sur mes épaules, c'est agréable", confiait Wahbi Khazri au quotidien Libération avant la rencontre. 

Mais cet après-midi, à la 15ème minute du troisième match du groupe D, c'est le maillot rouge et blanc des Aigles de Carthage que Wahbi Khazri portait sur les épaules lorsqu'il a pénétré dans la surface de l'équipe de France, balle au pied, et a éliminé Varane avant de crucifier Mandanda d'une frappe du gauche (0-1).

Ce troisième but de Khazri en Coupe du Monde, après ses deux buts lors de la coupe du monde 2018 en Russie, donnait l'avantage à la Tunisie face aux Bleus, et envoyait, provisoirement, la Tunisie en Huitièmes de finale. 

La Tunisie a réussi à conserver sa victoire malgré une égalisation de dernière minute de Griezman, annulée pour hors-jeu après de longues minutes de conciliabule. Et la Tunisie, après la victoire de l'Australie face au Danemark, est finalement éliminée. 

Revanche

Mais c'est une belle fin de compétition pour Wahbi Khazri. Et la preuve que celui qui est né à Ajaccio il y a 31 ans, et qui a porté durant 6 saisons le maillot du Sc Bastia, est loin d'avoir dit son dernier mot sur un terrain de foot. Après une saison irrégulière à Montpellier, celui que tout le monde, à Furiani, appelle encore Wahbi, a connu quelques difficultés en sélection, où le co-capitaine semblait avoir perdu la confiance de son sélectionneur, Jalel Kadri. 

Lors des deux premières rencontres de la poule D, le deuxième meilleur buteur de l'histoire de la sélection (25 buts) était sur le banc des remplaçants. Rien ne laissait supposer qu'il soit aligné d'entrée, pour ce dernier match, face à la France. Et pourtant. Le sélectionneur de la Tunisie a décidé de faire confiance à Khazri. Un peu trop tard. 

Nombreux doivent être les supporters des Aigles de Carthage à penser que si le trentenaire avait été aligné plus tôt, ils seraient peut-être qualifiés, ce soir, pour les huitièmes de finale. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité