• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fusillade de Bastia : les réactions de la classe politique sur les réseaux sociaux

Mercredi 30 janvier, à Bastia, une fusillade a fait deux morts, dont le forcené, et cinq blessés. / © Frédéric Danesi / FTVIASTELLA
Mercredi 30 janvier, à Bastia, une fusillade a fait deux morts, dont le forcené, et cinq blessés. / © Frédéric Danesi / FTVIASTELLA

Mercredi 30 janvier, un homme a tué une personne et blessé cinq autres dans une fusillade. Le forcené s’est suicidé avant l’assaut du RAID. Sur les réseaux sociaux, les réactions des hommes politiques insulaires et nationaux se sont multipliées. 

Par A.A / France 3 Corse ViaStella

Depuis l’annonce de la fusillade à Bastia mercredi, qui a fait deux mort et cinq blessés, les réactions de la classe politique insulaire et nationale s’enchaînent. Tous rendent hommage aux victimes. 
Fusillade de Bastia : les réactions de la classe politique sur les réseaux sociaux
Equipe - Marc-Antoine Renucci // Lydia Querin

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a salué le « sang-froid » des forces de l’ordre mobilisées sur cet événement. « Mes premières pensées vont aux blessés et aux proches du riverain décédé », a-t-il indiqué dans un tweet. 

 

 

Session de l’Assemblée de Corse reportée 


Rapidement arrivé sur les lieux de la fusillade, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, déclarait au micro de France 3 Corse mercredi soir être « dans la peine pour les victimes et les blessés, leur famille. On est dans l’angoisse pour celles et ceux qui sont blessés et qui pour le moment n’ont pas pu être hospitalisés. […] En ce qui me concerne, il y a un besoin d’être ici, au côté du maire, des élus et surtout des Bastiais et des Bastiaises. »
 
Réaction Gilles Simeoni fusillade Bastia
Intervenant : Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse. Equipe : Sébastien Tieri ; Yann Benard.


Face à l’événement, la session de l’Assemblée de Corse qui devait se tenir ce jeudi 31 janvier a été reportée.

 


Le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, a indiqué sur Twitter : « Toutes nos pensées vont aux familles des victimes et à leurs familles. »

 


Les groupes de l’Assemblée de Corse : Femu a Corsica, Corsica Libera, Andà per dumane, ont eux aussi réagi. 
 
 
 



« La douleur des familles est plus importante que la tâche qui nous attend »


Dans une interview au micro de France 3 Corse ViaStella, le maire de Bastia, Pierre Savelli, livrait : « Tout le monde est choqué aujourd’hui à Bastia, le maire le premier. […] Ce soir, c’est le choc et la tristesse. […] Demain, nous mettrons probablement les drapeaux en berne. On va essayer d’être au plus proche des personnes qui ont passé l’après-midi dans l’immeuble, visiter les blessés, être aux côtés des familles qui sont dans la souffrance, notamment la famille du défunt. La douleur des familles est beaucoup plus importante que la tâche qui nous attend. »

 
Réaction Pierre Savelli Fusillade Bastia
Intervenant : Pierre Savelli, maire de Bastia. Equipe : Sébastien Tieri ; Yann Benard.


Le soutien aux familles des victimes est également total du côté des trois députés Paul-André Colombani, Michel Castellani et Jean-Félix Acquaviva.
 
 
 


Le maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli, a déclaré dans un tweet : « Soutien total aux forces de sécurité et de secours sur place et pensée émue pour les victimes. » 
 




 

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus