Grève à la Méridionale : le premier bateau entre le Continent et la Corse est arrivé à Bastia

Le Pascal Paoli est arrivé dans le port de Bastia, dimanche. Parti de Nice, le bateau contient environ une centaine de remorques de marchandises. Le déchargement s’est déroulé dans le calme. À Marseille, les salariés grévistes de La Méridionale ont voté pour la reconduction de la grève.

Le Pascal Paoli est arrivé dans le port de Bastia, dimanche 19 janvier, il contient 84 remorques de "produits secs" et 5 semi-remorques de produits frais.
Le Pascal Paoli est arrivé dans le port de Bastia, dimanche 19 janvier, il contient 84 remorques de "produits secs" et 5 semi-remorques de produits frais. © Camille Wormser / FTVIASTELLA
Il est 8 heures lorsque le Pascal Paoli, navire de la Corsica Linea, accoste dans le port de Bastia, dimanche. Parti de Nice la veille, il est le premier bateau à effectuer une traversée entre le Continent et la Corse depuis le début du conflit social à la Méridionale. 

Ses cales contiennent 84 remorques, pleines de « produits secs » utiles notamment au BTP ou au secteur agricole, et 5 semi-remorques de produits frais destinés aux grandes surfaces de la région bastiaise. Ces dernières seront livrées dès aujourd’hui. Les engins contenant les « produits secs », eux, seront stockés chez les transporteurs ou resteront à quai jusqu’à lundi, jour programmé de leur livraison. 

 
Grève à la Méridionale : le premier bateau entre le Continent et la Corse est arrivé à Bastia
 

Calme


Le déchargement s’est déroulé dans le calme. À l’extérieur une trentaine de personnes, dont des représentants des organisations patronales et des membres de la chambre de commerce et d’industrie, se sont regroupées. « Si le Paoli continue à faire des rotations sur Nice-Bastia et Nice-Ajaccio, ce ne serait pas l’idéal, mais ça rattraperait un peu le retard. On continuera à travailler petit à petit », estime Jean-Marie Maurizi, président des syndicats professionnels des transporteurs corses.

Certains craignaient un blocage du port de Bastia par des salariés grévistes. Présent, le président de la Corsica Linea, Pascal Trojani n'a pas souhaité faire de commentaire.

Néanmoins, la fermeture du tunnel de Bastia durant une heure, suite à un accident de la circulation, a perturbé le départ des remorques qui doivent être stockées chez des transporteurs. 
 

« La proposition de la Corsica Linea n’est pas viable »


À La Méridionale, une assemblée générale s'est tenue en début de matinée, à Marseille. Les salariés contestataires ont voté pour la reconduction de la grève pour une durée indéterminée. Une décision qui montre que les marins grévistes « sont déterminés à faire valoir l’accord passé entre les deux compagnies au mois de juin », a commenté Cyril Venouil, STC La Méridionale, lors d’un entretien accordé à France 3 Corse ViaStella. 


Entretien avec Cyril Venouil, STC La Méridionale :
Entretien avec Cyril Venouil, STC Méridionale (19 janvier)


Et si, comme l’affirme le représentant syndical, le dialogue a repris entre La Méridionale et la Corsica Linea, la proposition de la compagnie aux bateaux rouges n'est pas jugée « viable ». « Elle est totalement différente de l’accord passé au mois de juin entre les deux compagnies. Nous demandons la concrétisation du partenariat avec un partage équilibré sur les deux ports principaux », détaille Cyril Venouil.

Il précise : « Pour qu’il soit conclu, le partenariat doit se faire sur la base d’une proposition équitable. La seule qui peut être acceptée c’est un partage des ports principaux, soit un demi Bastia et un demi Ajaccio pour chacune des compagnies. »

Il y a urgence, le dépôt des offres pour le cahier des charges de la future Semop (société d'économie mixte à opération unique) est fixé au 14 février. Cette dernière devrait prendre effet dans un an, le début de concession est prévu pour le 1er janvier 2021 pour les sept années à venir.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie transports grève social