• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Méridionale : deuxième jour de grève pour les marins

Les marins manifestent devant le Piana au port de Bastia / © Emilie Arraudeau
Les marins manifestent devant le Piana au port de Bastia / © Emilie Arraudeau

Suite à une assemblée générale en présence des gévistes et de l'actionnaire principale, le STC a décidé de poursuivre le mouvement de grève. La CGT, elle se dit prête à reprendre
Le deuxième jour de grève pour les marins de la compagnie CMN a débuté par le blocage du navire Piana, ce matin à Bastia

Par Lionel Luciani


La grève reconduite pour au moins 24 heures.


L'actionnaire principale STEF a participé à l'assemblée générale par visioconférence à bord du Kallysté. Le  STC est pour la poursuite de la grève au moins sur une durée de 24 heures. La décision sera votée mercredi mati, à Bastia, lors d'une assemblée générale. Quant aux salariés de la CGT, il se disent prets à reprendre le travail malgré le mécontentement. Ils estiment que les négociations dureront trop longtemps. Les salariés de la CGT seront donc operationnels ce soir à minuit. En parralèle un préavis commun pour la Méridionale et Corsica Linea à été déposé pour la journée du 8 mars.

La Direction quant à elle,  déposera demain ou après demain un référé au tribunal administratif de Bastia contestant son eviction de certains ports.

 
Méridionale : deuxième jour de grève pour les marins
Intervenants - Cyril Venouil, Délégué STC Méridionale ; Patrice Marty, Délégué CGT Méridionale. Equipe - Marianne Romani ; Stéphane Agostini ; Julien Castelli.


"Il nous a expliqué une chose (l'actionnaire) c'est qu'il détenait la vérité et ceux qui tentaient de faire croire le contraire étaient des menteurs. La seule réponse qu'il nous apporte c'est d'annuler le conseil d'administation qui était prévu le 8 mars et que nous demandons d'avancer. On s'interroge sur sa volonté à être présent sur la déserte de la Corse." déclare Cyril Venouil Délégué STC Méridionale.

Mardi en fin d'après midi, des membres du STC ont établi un barrage filtrant au port d'Ajaccio. Ils ont ralenti l'entrée des passagers dans les bateaux des autres compagnies. L'opération a été levée en début de soirée.  
 
© Stéphane Lapera / FTVIASTELLA
© Stéphane Lapera / FTVIASTELLA
 
© Stéphane Lapera / FTVIASTELLA
© Stéphane Lapera / FTVIASTELLA
 

Des actions dans les ports


Les mouvements de grèves étaient prévus, ils ont débuté hier. Afin de protester contre la mauvaise gestion de la compagnie, les marins ont bloqué l'accès aux navires de la Méridionale présents dans les ports d'Ajaccio, Bastia et Marseille.

Dans la soirée le ton est monté et les syndicalistes ont perturbé les manoeuvres du Jean Nicoli, navire de la Corsica Linea.

Les grévistes demandent un engagement de la part actionnaires de la compagnie concernant le maintien de tous les emplois. Selon eux, ils seraient responsables de la situation en ayant commis des erreurs dans la procédure d'appel d'offre pour la future Délégation de Service Publique.
 
Comme prévu, les marins grévistes bloquent l'accès au Piana fraîchement arrivé de Marseille / © Emilie Arraudeau
Comme prévu, les marins grévistes bloquent l'accès au Piana fraîchement arrivé de Marseille / © Emilie Arraudeau



 

Sur le même sujet

Plaine orientale : un drone « intelligent » pour adapter le travail sur les exploitations agricoles 

Les + Lus