Calvi : "des faits inacceptables", vague de soutien après l'incendie probablement criminel d'un garage solidaire

Publié le
Écrit par A.Bouschon

Trois jours après l'incendie du parc extérieur d'un garage solidaire à Calvi, les élus et partis politiques insulaires sont nombreux à témoigner de leur soutien.

"Sustegnu", "vergogna", "acte lâche et inexcusable"... Depuis l'annonce de l'incendie probablement criminel de l'Attellu Mubilità, le garage solidaire situé à Calvi, les réactions de soutien abondent sur les réseaux sociaux, et notamment parmi les élus et partis politiques insulaires.

"Aucun doute ne semble être permis quant au caractère criminel de cet incendie, tranche le PNC (U Partitu di a Nazione Corsa) dans un communiqué. De nombreux biens matériels ont également été détruits. U Patritu di a Nazione Corsa condamne fermement cet acte, dont les conséquences sont d'ores et déjà catastrophiques."

"Il s'agit en outre, poursuit le parti, d'un coup très dur porté à l'économie sociale et solidaire, dont le développement est à nos yeux indispensable pour la Corse. Nous ne pouvons pas accepter que de telles atteintes continuent de fragiliser notre tissu économique, déjà lourdement éprouvé par la crise. Nous apportons notre entier soutien au gérant, notre ami Philippe Andreani, ainsi qu'au personnel de cette structure d'insertion."

"L'Atellu Mubilita, garage solidaire et recyclerie solidaire œuvrant au quotidien en Balagne pour les personnes en situation de précarité, à été victime d'un incendie probablement criminel. De tels faits sont inacceptables", reproche le parti Femu a Corsica, concluant : "Tuttu u nostru sustegnu".

Le groupe Fà populu Inseme, majoritaire à l'Assemblée de Corse, a apporté "son soutien aux salariés et adhérents" du garage solidaire.

Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, s'est également exprimé sur ses réseaux sociaux : "Una volta di più, incendiu criminale à vigliacchera contr’à un’impresa, sta volta di l’ecunumia suciale è sulidaria, è ghjente onesti è travagliadori. Vargugnosu è inaccettevule. Simu à fianc’à voi !"

"Soutien total à Philippe Andreani et à l'attellu mubilità et à toute son équipe. Si l'origine est criminelle, ce qui reste encore à confirmer, il est certain que l'on ne peut que d'interroger sur les motivations qui de toute façon ne peuvent être qu'inacceptables", s'émeut sur Twitter Jean-Félix Acquaviva, député de la seconde circonscription de Haute-Corse.

"U mo sustegnu sinceru à l'attellu mubilità è à Phillipe Andreani. Torna una malfatta chì vene à culpì un attore ecunomicu. De tels faits sont inacceptables", insiste Paul-André Colombani, député de la seconde circonscription de Corse-du-Sud. "À Phillipe è à a squadra di st’impresa sulidaria, mandu tutta a mo forza !"

Enfin, Bianca Fazi, conseillère territoriale en charge de la santé, a tenu à apporter tout son soutien à l'Attellu Mubilità, "à Philippe Andreani et toute son équipe. En s'attaquant à cet outil, on lèse des personnes en situation de précarité, acte incompréhensible et inacceptable."

Une plainte déposée

Le garage, fondé en 2015 par l'association Corse mobilité solidaire, a été touché par un feu dans la soirée du mercredi 12 janvier. Plusieurs véhicules ont été lourdement endommagés, ainsi que des équipements extérieurs.

Les responsables de la structure, estimant l'origine de l'incendie "forcément criminelle" ont porté plainte auprès de la brigade de gendarmerie de Calvi. L'enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes du feu, et tenter de retrouver d'éventuels responsables.