Corse : cette année, la saison de la châtaigne s'annonce prometteuse

Octobre est le mois de la châtaigne, depuis quelques jours les producteurs ont commencé la récolte. Cette année malgré la sècheresse et le cynips, le début de saison est très prometteur.

À Valle-d'Orezza, en Castagniccia, c'est le premier jour de la récolte des châtaignes. Jean-François, originaire de la commune, y exploite 12 hectares de châtaigniers.

Des filets verts ont été tirés sous chaque arbre. "La première étape, c'est de les sortir pour récolter toutes les châtaignes qu'il y a sur le terrain, en particulier ceux qui se trouvent à l'extérieur. Le terrain est assez ouvert et il y a des vaches, des cochons. Donc la priorité, c'est de rentrer celles-là. Ensuite, on passera aux endroits clôturés", détaille Jean-François Giudicelli, castanéiculteur.

Après avoir enlevé le plus gros des feuilles et des bogues, les fruits sont passés dans une machine pour être triés. Pour Hector, c'est l'heure de faire un premier bilan.

Si certaines ont un petit calibre, cette année, les châtaignes sont bien là et le début de la récolte est plus que prometteur en Orezza. Pourtant, ce n'était pas gagné entre la sécheresse et le cynips toujours présent.

Cependant, des lâchés de Torymus, prédateurs du cynips, ont permis de sauver la saison. "L'an passé, il y avait déjà une amélioration du cynips. Mais on avait eu une mauvaise pollinisation due à un mois de juin pluvieux, froid, brumeux. Il y avait eu une floraison magnifique, mais ça n'avait rien donné. Cette année, on a eu de la floraison et malgré la sécheresse, on a de la production", explique Hector Giudicelli, castanéiculteur.

A Fiera di a Castagna de Bocognano annulée

Avant 2011 et l'arrivée du cynips en Corse, 17 tonnes de châtaignes étaient récoltées chaque année sur l'exploitation. Après l'arrivée de l'insecte, la récolte est tombée à seulement trois tonnes annuelles. Cette année, Jean-François et Hector espèrent s'approcher d'une dizaine de tonnes de fruits récoltés qui seraient plus que satisfaisantes.

Mais alors que la châtaigne semble actuellement reprendre du poil de la bête, nouvelle épine dans le pied de la filière. La Fiera di a castagna de Bocognano n'aura pas lieu cette année pour raison sanitaire. "C'est un regret très important, par rapport aux producteurs, aux artisans pour qui la foire représente un événement économique important", indique Achille Martinetti, maire de Bocognano et organisateur de la foire.

Quoi qu'il en soit, même sans la foire, cette année, octobre aura bel et bien une odeur de châtaigne en Corse. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie tradition culture