• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un nouveau plan contre la Xylella Fastidiosa, bactérie tueuse de végétaux

© TIZIANA FABI / AFP
© TIZIANA FABI / AFP

Une nouvelle stratégie a été proposée pour lutter contre la Xylella Fastidiosa, bactérie qui tue de nombreux végétaux comme les vignes, les oliviers, etc. Cette stratégie contre les 289 foyers de la bactérie en Corse ne fait pas l’unanimité.

Par France 3 Corse ViaStella


289 foyers

La Xylella Fastidiosa, bactérie qui ravage les végétaux est bien plus présente en Corse-du-Sud. Depuis la découverte du premier cas sur l'île en juillet 2015, on recense 17 foyers en Haute Corse et 272 en Corse-du-Sud.

Parmi les mesures instaurées, un arrêté préfectoral interdisant l’introduction de végétaux en Corse. Si vous avez pris l’avion récemment, vous aurez entendu cette annonce.

Dérogations

Mais pour les professionnels cet arrêté est loin d'être parfait. Certaines zones considérées comme saines obtiennent facilement des dérogations : « Ce que nous dénonçons c’est que les zones annoncées saines ne sont plus saines, estime Sandrine Marfisi, présidente du Syndicat Interprofessionnel des Oléiculteurs. Car le Sud de la France et l’Espagne rencontrent leur premiers cas d'infections. » [Voir encadré]
© France 3 Corse ViaStella
© France 3 Corse ViaStella

Pour lutter contre la bactérie, l’Etat a proposé de couper la Corse en deux : une stratégie d'enrayement serait adoptée en Corse-du-Sud et une stratégie d'éradication en Haute-Corse. Dans le cadre de la stratégie d’enrayement, on prévoit l’arrachage des végétaux hôtes sur un rayon de 100 mètres. La principale préoccupation est d’éviter que l’île ne soit touchée par la souche de la bactérie qui ravage les oliviers dans le sud de l’Italie.
Un nouveau plan contre la Xylella Fastidiosa, bactérie tueuse de végétaux
Intervenants : Jacques Parodi, directeur régional de la D.R.A.A.F. de Corse // Sandrine Marfisi, présidente du Syndicat Interprofessionnel des Oleiculteurs // Agnès Simonpietri Conseillère exécutive, présidente de l'Office de l'Environnement - Sylvie Wolinsky , Stéphne Lapera


La Corse coupée en deux

Dissocier les deux départements de Corse permettrait surtout de se mettre en accord avec la réglementation européenne.

« On voit mal comment mettre des check point entre les différentes zones et surtout ça met à mal tout le travail qu’on a fait parce que ça empêcherait quasi-totalement le déplacement de végétaux en Corse », estime Agnès Simonpietri Conseillère exécutive, présidente de l'Office de l'Environnement.

Pour laisser du temps à la concertation, la décision a été reportée à la fin de l’année.

Bactérie Xylella Fastidiosa : deux nouveaux foyers dans le Var

Deux nouveaux foyers de la bactérie Xylella Fastidiosa, destructrice notamment des oliveraies italiennes, ont été identifiés sur deux arbustes à La Seyne-sur-mer, dans le Var, a annoncé lundi la préfecture de région.

Ces arbustes sont un polygale à feuille de myrte (Polygala myrtifolia) et un genêt d'Espagne (Spartium junceum). Une enquête épidémiologique visant à déterminer l'origine des végétaux contaminés et de leurs dates de plantation est en cours, précise la préfecture. 

Une zone de 100 mètres autour des végétaux contaminés a été délimitée pour désinsectiser les autres végétaux sains. Dans une zone tampon de 10 km, les mouvements de quelque 200 espèces de végétaux sont interdits ou très encadrés. 

Ces nouveaux cas portent à 17 le nombre de foyers découverts en région PACA dont 13 dans les Alpes-Maritimes et 4 dans le Var. Ces foyers sont porteurs de la sous-espèce dite "multiplex", comme en Corse, une souche qui ne s'attaque pas aux oliviers, contrairement à une souche dévastatrice du sud de l'Italie.

Dans les Alpes-Maritimes trois nouveaux foyers avaient été identifiés en avril sur quatre arbustes polygale à feuille de myrte situés à Nice, Villeneuve-Loubet et Mandelieu.

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus