Corse : les motards protestent contre les "galettes de bitume" qui rendent les routes glissantes

Publié le
Écrit par P.S.

En été comme en hiver, les motards se sentent mis en danger par la restauration des routes. Lorsqu'il y a des fissures, un produit appliqué pour colmater s'avère souvent dangereux, en fonction de la façon dont il est appliqué ou composé.

Les automobilistes n'y prêtent pas vraiment attention : quand les routes sont fissurées, les services d'entretien des routes les colmatent parfois à l'aide de bitume mélangé à de la silice. Pour les motards, c'est souvent un danger.

"C'est glissant été comme hiver", insiste Jean-Paul Colonna-Cesari, secrétaire de la Fédération Française des motards en Colère di Corsica en Corse-du-Sud. "Le produit peut être plus ou moins dangereux selon la manière dont il est appliqué ou structuré. Par ailleurs, des directives gouvernementales stipulent qu'au-delà d'un certain nombre de fissures, il faut refaire la route."

Concertations régulières

En octobre, un motard continental s'était grièvement blessé sur la RT 40 entre Soveria et Corte, en glissant sur l'une de ces réparations prévues pour être temporaires. Il sort tout juste d'une longue hospitalisation.

Ce lundi 24 janvier, la Fédération Française des motards en Colère di Corsica appelait à un rassemblement devant les locaux de la Collectivité de Corse à Ajaccio pour demander des solutions. Ils ont été reçus par un responsable du service de la mobilité et par un conseiller du cabinet Gilles Simeoni.

"Nous avons eu un échange constructif, explique Jean-Paul Colonna-Cesari. Nous avons prévu d'avoir des concertations régulières avec un calendrier bien défini tous les trimestres. Nous aurons des contacts réguliers pour faire remonter les problèmes liés aux dangers sur les routes."