Fermeture partielle du centre d'enfouissement de Prunelli di Fium'Orbu

40 000 tonnes de déchets ont déjà été enfoui depuis le début de l'année / © Christian Giugliano
40 000 tonnes de déchets ont déjà été enfoui depuis le début de l'année / © Christian Giugliano

Le centre d'enfouissement de Prunelli dit stop aux ordures ménagères d'autres territoires que celui de la communauté de communes Fium'Orbu-Castellu. Une décision imposée par un arrêté préfectoral, qui limite le tonnage maximal à 43 000 tonnes par an. Et le surplus ne pourra pas aller à Vighjaneddu.

Par Axelle Bouschon

Cétait devenu une routine : chaque matin, les camions défilaient à l'entrée du centre d'enfouissement technique de Prunelli di Fium'orbu.
Au total, ce sont près de 100 bennes qui venaient tous les jours, et de toute la Corse, y déverser leurs déchets. 

Seulement voilà : le centre d'enfouissement est soumis à un arrêté préfectoral, qui stipule que la société gérante a l'autorisation, en 2019, d'enfouir un maximum de 43 000 tonnes de déchets.
 
Les camions sont nombreux, chaque matin, à défiler au centre d'enfouissement de Prunelli / © Christian Giugliano
Les camions sont nombreux, chaque matin, à défiler au centre d'enfouissement de Prunelli / © Christian Giugliano
 

Restrictions


Le montant peu sembler colossal, mais a finalement été atteint très - trop - rapidement : depuis le début de l'année, le centre en a déjà enfoui près 40 000.
Avec seulement quelque 3 000 tonnes de déchets restants qui peuvent entre être enfouis sur le site, les coupes ont donc du être drastiques. 

Résultat, depuis lundi 26 août, seuls les camions de la communauté des communes de Fium'orbu castellu et celle de l'Oriente sont autorisés à franchir les grilles. 

Les autres doivent désormais trouver une solution ailleurs.
En première ligne, le centre d'enfouissement de Vighjaneddu, dans le sud de l'île. Il est le dernier à ce jour encore totalement ouvert, avec une capacité maximale de 110 000 tonnes.

Solution jugée inenvisageable pour l'instant par Catherine Luciani, la directrice des services généraux du SYVADEC : "nous ne sommes pas en capacité de répondre actuellement favorablement à la demande de sociétés qui habituellement voient leurs déchets traités à la STOC [Prunelli du Fium'orbu]. Nous ne pouvons les accueillir à Vighjaneddu, puisque nous priorisons la capacité du site pour les collectivités qui sont adhérentes au SYVADEC." 

De quoi promettre une fin d'année plutôt agitée sur le front des déchets.
 

Blocage

Ce n'est pas la première fois que le centre d'enfouissement de Prunelli refuse à partir de la fin de l'été les déchets provenant d'autres territoires que de la communauté de communes. L'année dernière, les élus de la commune avaient organisé, à partir du 20 août, le blocage du site.
 

En cause, leur mécontentement du non-respect de l'arrêté préfectoral de septembre 2017 sur le tonnage maximal.
 

Nous, on respecte les arrêtés préfectoraux qui nous sont donnés


Mais cette année, la décision vient de la STOC, société gestionnaire du centre. Des restrictions que Maxime Bertin, responsable de la STOC, se dit bien obligé d'imposer :

"Nous, on respecte les arrêtés préfectoraux qui nous sont donnés. Et c'est pour cela qu'on est obligés de réduire le tonnage autorisé sur notre site de manière quotidienne.
 
La société gérante du site, la STOC, n'a maintenant plus que la possibilité d'enfouir un maximum de 3 600 tonnes d'ici la fin de l'année / © Christian Giugliano
La société gérante du site, la STOC, n'a maintenant plus que la possibilité d'enfouir un maximum de 3 600 tonnes d'ici la fin de l'année / © Christian Giugliano
 

Arrêté préfectoral


Depuis plusieurs années, le site d'enfouissement voyait sa capacité annuelle augmentée par arrêté, passant ainsi à 60 000 tonnes par an.
 

On savait très bien que vers la fin de l'été, on attendrait ces montants-là 


Alors cette fermeture partielle, Louis Cesari, président de la communauté des communes Fium'orbu Castellu, s'en félicite. 
"La préfète de région s'était engagée à ne pas réquisitionner le site, et à ne pas réquisitionner des volumes supplémentaires que ceux pour lequel il a été conçu, c'est à dire 43 000 tonnes par an. On savait très bien que vers la fin de l'été, on attendrait ces montants-là. C'est désormais le cas."

Les élus et habitants espèrent maintenant que la situation ne sera pas amenée à changer dans les mois qui viennent. Contactée, la préfecture affirme pour l'heure qu'elle ne changera pas de position.


 
Fermeture partielle du centre d'enfouissement de Prunelli di Fium'Orbu
Intervenants : - Maxime Bertin, ingénieur à la STOC - André Rocchi, maire de Prunelli di Fium'orbu - Louis Cesari, président de la Comunauté des Communes Fium'orbu Castellu. Equipe : - BERNARDI François-Albert - GIUGLIANO Christian
Vighjaneddu
Intervenants - Catherine Luciani, directrice des services généraux du SYVADEC Equipe - STEFANI Marie-Françoise ARCHIVES Delsol Jean-Jérôme

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus