Francardo : deux automobilistes flashés à plus de 110 km/h sur une route limitée à 50 km/h

Les gendarmes de la brigade motorisée de Moltifao ont contrôlé deux automobilistes roulant plus de 50 km/h au dessus de la vitesse maximale autorisée sur la RT20, à Francardo. Les véhicules ont été immobilisés, et leurs permis suspendus.

Deux retraits de permis en une soirée. Deux automobilistes ont récemment été flashés roulant à 111 et 112 km/h (vitesses retenues respectivement 105 et 106 km/h), sur la RT20, au niveau de la commune de Francardo, par les gendarmes de la brigade motorisée de Moltifao... C'est-à-dire en agglomération, où la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h.

Deux excès de vitesse de plus de 50 km/h "synonymes d'une rétention du permis de conduire, d'un retrait de 6 points, d'un placement en fourrière pour leur véhicule et de convocation en justice", relate la gendarmerie de Corse sur ses réseaux sociaux.

Amendes salées et confiscations de véhicules

Pour rappel, les infractions liées aux excès de vitesse sont punies de contraventions, et constituent des délits en cas de récidive d'un excès de vitesse supérieur à 50 km/h.

Sans situation de récidive, les excès de vitesse supérieurs à 50 km/h sont passibles d'une amende de 1500 euros (3750 euros avec récidive) et d'un retrait de 6 points sur le permis de conduire. Le juge peut également imposer une suspension de permis pouvant aller jusqu'à 3 ans, la confiscation du véhicule, ou encore l'interdiction de conduire certains véhicules.

Des excès de vitesse allant au-delà de 50 km/h, et d'autant plus en situation de récidive, peuvent également être sanctionnés d'une peine de prison.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité