• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Matchs le 5 mai : la longue hésitation de la Ministre des sports

Furiani, photographie de la tribune effondrée prise le 6 mai 1992 / © AFP PHOTO ERIC CABANIS
Furiani, photographie de la tribune effondrée prise le 6 mai 1992 / © AFP PHOTO ERIC CABANIS

La LFP a programmé dans le cadre de la 35e journée de Ligue1 quatre matchs le dimanche 5 mai. Depuis plusieurs années le collectif du 5 mai 1992 se bat pour qu'aucun match ne se tienne à cette date afin de commémorer le drame de Furiani, qui a fait 18 morts et plus de 2 000 blessés le 5 mai 1992.

Par PS pour ViaStella

Interrogée sur BFMTV au sujet de la sacralisation du 5 mai, la Ministre des sports Roxana Maracineanu s'est montrée destabilisée au moment d'évoquer la tenue de rencontres de football le jour de la commémoration de la catastrophe de Furiani.
"Je n'ai pas d'avis sur la question" a-t'elle répondu au micro de Jean Jacques Bourdin.

Une séquence qui a fait réagir le collectif du 5 mai 1992 :
 

 



La Ministre tente de réctifier le tir



Suite à cette séquence qui a beaucoup fait parler sur l'île, la ministre des sports a réagi via Twitter ce samedi 20 avril, mais en restant évasive sur la question.

 




Quatre rencontres programmées


La décision de la LFP est tombée mercredi soir.  Des rencontres de football se tiendront bien le 5 mai prochain. Quatre matchs de Ligue 1 ont été programmés par la Ligue de Football Professionnel, le jour de la commémoration du 27ème anniversaire de la catastrophe de Furiani.

Pourtant l'an passé, pour la première fois depuis 2012, aucun match professionnel ne s'était joué le samedi 5 mai. C'était l'engagement pris par la LFP de sanctuariser les samedis 5 mai suite à la volonté de Thierry Braillard, secrétaire d'état aux sports de 2014 à 2017. 
Sur Twitter l'ancien Secretaire n'a d'ailleurs pas tardé à réagir.


Pas de matchs le samedi 5 mai, mais le dimanche...



Problème, l'accord stipule la sanctuarisation des samedis 5 mai mais pas des autres jours de la semaine. Or, les quatre matchs programmés le 5 mai prochain se tiendront... en dimanche.

Ainsi Montpellier-Amiens, Toulouse-Rennes, Monaco-Saint-Etienne et OL-Lille se joueront bel et bien le jour de la commémoration du drame de Furiani.

Une multitude de réactions


Une décision qui ne manque pas de faire réagir notamment sur les réseaux sociaux. Supporters, membres du collectif du 5 Mai, ou encore l'ancien entraîneur du Sporting Ghislain Printant.

Sur twitter les propos de l'actuel entraîneur adjoint de Saint-Etienne, qui devra jouer le 5 mai, sont durs à l'égard de la LFP: "On a déplacé des matchs toute la saison et on ne peut programmer une journée entière le vendredi et le samedi. Une fois de plus notre instance @LFPfr passe à côté d’un formidable acte. Ce message n’engage que moi et non mon club. Soutien @Collectif5mai92 "

Autres réactions dans le monde du football, celles des clubs ajacciens. Sur son compte officiel l'ACA porte son soutien au collectif du 5 mai :

Sur son compte personnel le président du GFCA, Olivier Miniconi regrette la décision de la LFP :


La décision de la LFP a été largement fustigée au delà du monde du football. Politiques, journalistes, anonymes, sur les reseaux sociaux les réactions et messages de soutiens sont nombreux.

Le hasthtag #PasdeMatchle5mai a enregistré plusieurs centaines de tweets depuis mercredi soir.


Une cinquième rencontre programmée 


Alors que le sujet vire à la polémique, un match supplémentaire a été programmé le 5 mai. Initialement prévu le samedi 4 mai à 20h00, Nantes-Dijon a été décalé au dimanche 5 mai à 15h00 «sur instruction de la préfecture de la Loire-Atlantique», a annoncé la Ligue de football professionnel (LFP). Objectif: eviter des perturbations dues aux mobilisations des Gilets Jaunes.

Preuve que la Ligue de football professionnel peut déplacer des rencontres sans grandes difficultés...
 

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus