Le SECB interpelle les candidats aux municipales de Bastia sur l'état du stade de Furiani

Tribunes ouvertes aux vents et à la pluie, sièges délabrés ou encore grillages défaillants... L'état du stade Armand Cesari ne répond plus aujourd'hui aux normes. / © Audrey Paillasse
Tribunes ouvertes aux vents et à la pluie, sièges délabrés ou encore grillages défaillants... L'état du stade Armand Cesari ne répond plus aujourd'hui aux normes. / © Audrey Paillasse

"Que comptez-vous faire pour que le stade Armand Cesari soit une enceinte digne de ce nom?" C'est la question posée par le SECB aux candidats à la mairie de Bastia. À 3 mois des municipales, les supporters publient une lettre ouverte pour connaitre le projet des candidats pour réhabiliter le stade. 

Par A.B / France 3 Corse ViaStella

C'est l'un des stades les plus chers de France : 35 millions d'euros investis. Et pourtant, le stade Armand Cesari ne paye pas de mine. Tribunes ouvertes aux quatre vents et à la pluie, des sièges délabrés ou encore des grillages défaillants...ç'en est trop pour le Socios Etoile Club Bastiais :  dans une lettre ouverte, les supporters interpellent tous les candidats à la mairie de Bastia pour connaître leur projet de remise aux normes du stade
 

"Notre démarche elle est simple : on veut essayer de remettre le stade sur la table de la prochaine mandature de la comité d'agglomération" indique Mathieu Chabert, délégué Socios Etoile Club Bastiais. À en croire le groupe de supporters, le stade de Furiani aurait souffert d'un "sous-investissement chronique" au cours des dernières années.

Une situation dont il paierait dorénavant les conséquences : "Aujourd'hui, il ne répond plus à aucune norme, regrette Mathieu Chabert, que ce soit au niveau du sport professionnel, mais également vis-à-vis d'autres potentiels d'outils de développement économique pour la région."

 Être prêt pour la remontée du Sporting Club Bastiais, et se doter d'une structure utile en dehors du sport. Des ambitions difficiles à tenir dans l'état actuel du bâtiment. Tribunes Est et Ouest sans toit, une tribune Nord délabrée... Le SECB déplore un manque d'entretien général du stade.
 
Le SECB interpelle les candidats aux municipales de Bastia sur l'état du stade de Furiani
Intervenants : Mathieu Chabert, délégué Socios Etoile Club Bastiais au sein du Sporting Club Bastiais. Equipe : ORTHEL Luc - PAILLASSE Audrey

Pour l'heure, seuls deux candidats ont fait part de leur projet : le maire sortant Pierre Savelli et le candidat Julien Morganti.

Le maire de Bastia, qui précise répondre "en tant que Socios" plutôt qu'en sa qualité d'élu, estime que le Sporting et Bastia méritent "d'avoir un stade aux normes et moderne", "une infrastructure respectueuse des victimes du 5 mai". Il propose notamment la couverture des tribunes, ainsi que d'engager le stade dans une démarche "éco-responsable", et la sécurisation du site et de ses alentours.
 

Julien Morganti propose de son côté la mise en place d'un plan pluriannuel visant à "moderniser la structure et renforcer le confort des supporters en accord avec le club et les parties concernées" : en couvrant les tribunes, notamment, mais également en installant un grand écran et en améliorant l'accueil du public.
 

Les autres candidats ne devraient pas tarder à suivre.
 

Sur le même sujet

Les + Lus