Le SC Bastia maintenu en National 1 par la DNCG, le gendarme financier du football

ILLUSTRATION - Supporters du SC Bastia lors du match face à Saint-Etienne le 5 mars 2017 / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
ILLUSTRATION - Supporters du SC Bastia lors du match face à Saint-Etienne le 5 mars 2017 / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Le SC Bastia, rétrogradé administrativement de L2 en National 1 en première instance, a été maintenu dans cette 3e division en appel mercredi par la DNCG, le gendarme financier du football, a annoncé le club sur son compte Twitter.

Par P.S. avec AFP

"Le club va immédiatement faire appel de cette décision devant le CNOSF (Comité national olympique et sportif français, ndlr)", ajoute le SC Bastia dans un court communiqué. Lanterne rouge de la dernière saison de Ligue 1, Bastia avait été rétrogradé sportivement en L2, puis administrativement par la DNCG en National 1, en raison de comptes déficitaires.

Le comité national olympique et sportif français (CNOSF), devant qui le SC Bastia annonce faire appel, n’a qu’un avis consultatif. Il peut proposer une solution que les deux parties (la Fédération française de football et le SC Bastia) doivent accepter lors d’une confrontation. Il y a sept ans, la conciliation du CNOSF avait permis au club de ne pas descendre en CFA.
 

Interview de l'avocat du SC-Bastia, Jean-André Albertini


Conséquence de cette décision, le Paris FC, club présidé par Pierre Ferracci, est repêché en Ligue 2. Son président fait actuellement l'actualité en Corse dans l'affaire des villas de la baie de Rondinara.

Les règlements de la LFP stipulent (à l'article 506), que "dans l'hypothèse où un club qualifié pour la saison suivante en Ligue 2 (...) se voit refuser cette accession par décision de la DNCG, (...) le club perdant du barrage est repêché". En l'occurrence, il s'agit du Paris FC, qui devrait toutefois passer à son tour devant la DNCG avant de valider définitivement son accession à la deuxième division.
 

Le SC Bastia maintenu en National 1 par la DNCG, le gendarme financier du football
Reportage : Tarik Khaldi / Christian Giugliano


L'AC-Ajaccio épargné


Confronté à une situation similaire l'AC-Ajaccio avait été repêché en L2. Le club, 11e de L2 la saison dernière, avait été rétrogradé au troisième échelon national par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), pour raisons financières. Il avait fait appel de la décision, arguant notamment que la Collectivité de Corse avait tardé à lui verser une subvention de 320.000 euros.

Après son passage devant la commission d'appel de la DNCG mardi matin, il a affiché son soulagement: "L'instance a prononcé le maintien de notre club" en Ligue 2, s'est félicité l'ACA, affirmant avoir "répondu à toutes les attentes de l'instance de contrôle" et su "faire face à l'adversité".

Sur le même sujet

Fouille à nu

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne