Crise des déchets : la mairie de Bastia renforce le tri pour les fêtes

Pierre Savelli et plusieurs agents municipaux ont préparé des packs de tri qui ont ensuite été distribués aux Bastiais, mardi 24 décembre / © Axelle Bouschon
Pierre Savelli et plusieurs agents municipaux ont préparé des packs de tri qui ont ensuite été distribués aux Bastiais, mardi 24 décembre / © Axelle Bouschon

Les poubelles s'entassent dans les rues de Bastia, et avec les fêtes de Noël, la situation pourrait encore s'empirer. Pour endiguer la situation, la mairie veut renforcer le tri, avec notamment l'installation de nouveaux points de collecte dédiés aux déchets alimentaires.

Par Axelle Bouschon

Sac poubelle violet dans une main et carton plein à craquer de bouteilles en plastique dans l'autre, Marion observe d'un oeil critique le bac à déchets du chemin de l'Annonciade, à Bastia. "Ça déborde de tous les côtés, c'est désolant. Regardez, il y a plus de poubelles en dehors du bac qu'à l'intérieur ! Ça me fait un peu mal de rajouter mes ordures comme ça, à l'air libre, sur le reste du débarras..." Penaude, la jeune femme dépose malgré tout ses ordures sur le tas. "De toute façon, j'ai fait le tour de la ville : c'est partout pareil.
 

Il y a plus de poubelles en dehors du bac qu'à l'intérieur !


Depuis plusieurs semaines, les Bastiais sont nombreux à se plaindre des ordures ménagères qui s'accumulent dans les rues de la ville, faute de place dans les conteneurs. En cause, le blocage du centre de Viggianello depuis le 8 novembre, qui impacte fortement le service de ramassage des ordures ménagères. Les collectes ne sont ainsi plus que partiellement assurées.
 

Bastia : les poubelles s'entassent dans les rues


Au total, la CAB produit en moyenne 60 tonnes de déchets journaliers. Plus grosse commune de l'agglomération, Bastia est responsable de 45 tonnes. Cette année, au plus fort de la crise, les services municipaux estiment que jusqu'à 500 tonnes de déchets se trouvaient amassés dans les rues de la ville.

Aujourd'hui, ce chiffre ne serait "plus" que de 250 à 300 tonnes. Mais à l'approche des fêtes de Noël et du nouvel an, à la mairie, on redoute une explosion du nombre de déchets produits. "Ce sont de plus des périodes où l'on a tendance à manger traditionnellement des fruits de mers, entre autre. Alors laisser ça trainer dans les rues plusieurs jours, imaginez un peu l'odeur" poursuit-on. 
 

Objectif : réduire les ordures ménagères


Lassée par ce qu'elle considère comme un manquement à leurs fonctions de la CAB et du Syvadec - institutions compétentes dans la collecte et le traitement des déchets sur le territoire bastiais -, et déterminée à endiguer ce surplus d'ordures durant les fêtes, la municipalité a installé de nouveaux bacs de tri dans la ville et élargi le périmètre de collecte de sacs jaunes dédiés aux emballages.

Des actions qui "dépassent ses compétences" mais qui ont été jugées "nécessaires" dans le contexte actuel, explique le maire, Pierre Savelli. Et qui pourraient peut-être, espère-t-on tout haut à la mairie, encourager la CAB à renforcer les dispositifs de collecte. 

Ce mardi matin, Pierre Savelli et plusieurs de ses adjoints se sont ainsi attelés à la préparation de 6000 kits de tri. Des packs composés d'un sac jaune, d'un sac pour les biodéchets et d'un dépliant explicatif. Tous ont ensuite été déposés dans les boîtes aux lettres des zones jugées prioritaires, c'est-à-dire les quartiers où le tri au porte-à-porte des emballages n'est pas opéré.
 

En parallèle de ces distributions, précise-t-on, des sacs sont à disposition à la mairie centrale et à l'ancienne mairie du marché. Mais la demande pourrait avoir raison des stocks : "J'ai essayé d'en récupérer hier, mais il n'y en avait plus, regrette Ange-Marie. Je retenterai la prochaine fois."

Sept nouveaux conteneurs et une collecte de sacs jaunes élargie

En complément de la borne dédiée place du Marchée, sept conteneurs affectés aux déchets alimentaires ont été installés en ville : derrière l'hôtel de ville, porte Sainte-marie, Caza di l'Anziani, à la maison des services publics, parc Mandela et à l'ancien hôpital de Toga. 

La collecte de sacs jaunes est également étendue pour la période aux quartiers n'en bénéficiant pas encore, à savoir Lupinu, Montesoru, Paese Nove, Saint-Antoine, Saint-Joseph et Annonciade. Les habitants de ces zones pourront ainsi déposer au pied de leur immeuble les sacs une fois remplis, en plus des conteneurs prévus à cet effet.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus