• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Drame de Furiani : il y a 25 ans et toujours des matches le 5 mai

La stèle à la mémoire des victimes de la catastrophe de Furiani du 5 mai 1992, devant le stade Armand Cesari (Haute-Corse) / © FA BERNARDI / FTVIASTELLA
La stèle à la mémoire des victimes de la catastrophe de Furiani du 5 mai 1992, devant le stade Armand Cesari (Haute-Corse) / © FA BERNARDI / FTVIASTELLA

La Corse commémore les 25 ans de la catastrophe de Furiani.  Une cérémonie aura lieu vendredi soir près de la stèle érigée en souvenir du drame où 18 personnes ont perdu la vie et plus de 2 300 autres ont été blessées. Et malgré tout, des matches continuent de se jouer les 5 mai.

Par Grégoire Bézie / FTVIASTELLA

Un match de Ligue 1 et tout un calendrier de Ligue 2. Ce vendredi 5 mai, huit rencontres sont planifiées alors qu'est commémoré en Corse l'anniversaire de la catastrophe de Furiani.

Le 5 mai 1992, une tribune du stade Armand Cesari s’effondrait avant le coup d’envoi de la demi-finale de la coupe de France entre Bastia et Marseille, emportant avec elle les milliers de spectateurs qui s’y trouvaient. Le bilan fera état de 18 morts et plus de 2 300 blessés.

Pour le Collectif des victimes du 5 mai réuni devant la stèle rénovée, la décision ne passe pas.

"Depuis plus de cinq ans, le collectif souhaite qu’il n’y ait aucun match de football le 5 mai, on se bat pour ça et tant que l’on n'aboutira pas sur le sujet le collectif continuera", indique Josepha Giudicelli, pour le Collectif des victimes du 5 mai.

Pour nous, pour toutes les familles de victimes et les victimes ce n’est pas normal qu’un match ait lieu.


Drame de Furiani : pas de match le 5 mai et pourtant…
Josepha Guidicelli, collectif des victimes du 5 mai; Christophe Galtier, entraîneur de l'AS Saint-Etienne - France 3 Corse ViaStella  - Francois-Albert Bernardi, Lionel Luciani

Pourtant le dossier semblait avoir connu une avancée. En septembre 2015, Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux Sports, s’était engagé à ce qu’aucune rencontre soit jouée les samedis 5 mai et la catastrophe de Furiani avait été reconnue drame national.


Au-delà de la Corse, la solidarité pour la sacralisation du 5 mai s’affiche aussi. Les supporters Stéphanois, toujours très concernés par les revendications du Collectif des victimes du 5 mai, sont cette année encore plus directement touchés. En cause le match de Ligue 1 Saint-Etienne Bordeaux, qui se dispute vendredi soir.

Les associations de supporters ont appelé au boycott de la rencontre.

"J’apprécie cet élan de solidarité, parce que la solidarité fait aussi partie de l’Adn du club (…), qu’il y ait cette solidarité envers les supporters de différents clubs et notamment de nos amis Bastiais, ça se respecte", a déclaré Christophe Galtier, l’entraîneur de l'ASSE. 

D'autres clubs, comme l'OM ou le PSG ont également affiché sur twitter leur soutien au club bastiais et aux victimes en cette journée de commémoration. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sartène : des lycéens lancent leur lessive écologique

Les + Lus