Municipale in Campagna à Bastia : Eric Simoni

Eric Simoni, candidat de la liste Pè Bastia / © ViaStella
Eric Simoni, candidat de la liste Pè Bastia / © ViaStella

Eric Simoni a longtemps bataillé pour que les nationalistes de Pè a Corsica se présentent unis aux municipales. Mais le refus d'Inseme de faire front commun a poussé le cadre de Corsica Libera à mener sa propre liste.

Par Sébastien Bonifay

Les tensions entre Inseme et Corsica Libera, à Bastia comme dans le reste de la Corse, ont animé bien des discussions et provoqué toutes les suppositions, depuis le printemps dernier.

Depuis ce soir de juin où Gilles Simeoni a refusé de tenir pour acquise une alliance nationaliste, sous le nom de Pè a Corsica, aux municipales.
Il a fait comprendre clairement à ses partenaires de Corsica Libera et du PNC qu'Inseme, en mars prochain, Inseme comptait bien faire cavalier seul aux municipales. 
 

A Bastia, la majorité sortante a gardé le cap, et sur la liste de Pierre Savelli, ni membres de Corsica Libera, ni membres du PNC.
 
Eric Simoni, candidat pour la liste Pè Bastia, face à Laurent Vincensini sur le plateau de Municipale in Campagna / © Viastella
Eric Simoni, candidat pour la liste Pè Bastia, face à Laurent Vincensini sur le plateau de Municipale in Campagna / © Viastella
 

Pè Bastia, sans Pè a Corsica

Après avoir multiplié les tentatives de rapprochement avec la majorité sortanteEric Simoni mène donc sa propre liste.
Comme il l'avait fait en 2014.

Le nom de la liste, Pè Bastia.
Quand on évoque avec le candidat la possibilité d'une union nationaliste au deuxième tour, au cas où le maire sortant était en difficulté, la tête de liste ne peut s'empêcher de revenir à la défection d'Inseme :

"Ce que nous voulons avant tout, c'est que les engagements que Pè a Corsica a pris devant le peuple soient respectés. C'est ça qui est le plus important. C'est la condition sine qua non à une union au premier, au second, ou au troisième tour !"

 
Eric Simoni, candidat Pè Bastia, en campagne à Lupinu. / © viastella
Eric Simoni, candidat Pè Bastia, en campagne à Lupinu. / © viastella


Pour lui, cette campagne est l'occasion de rappeler les positions de Corsica Libera, qui sont loin d'être toujours alignées sur celles des autres mouvements nationalistes.
Que ce soit Inseme, ou bien l'autre liste indépendantiste, présentée par Core in Fronte.

"Nous voyons cela comme une offre plurielle. Ca plait ou ça ne plait pas, mais chacun doit faire ce qu'il faut pour convaincre que son offre est la bonne, et nous ce que nous voulons faire, c'est confronter les projets et voir en quoi ils sont compatibles."

 
 

Le port de Bastia, un enjeu majeur du scrutin

Les points de désaccord entre la municipalité en place et les indépendantistes de Corsica Libera sont légion. 
La moindre n'est pas la question du port de commerce, qui revient telle un serpent de mer depuis près de vingt ans. 

Pierrick Nannini et François-Albert Bernardi font le point dans le reportage ci-dessous sur les projets qui s'opposent :
 
Le nouveau port de Bastia
Equipe - Pierrick Nannini et François Albert Bernardi

Corsica Libera est farouchement contre le déménagement du port vers la Carbonite.
Il milite depuis des années pour un agrandissement du port en centre-ville. 

"Nous sommes disposé à discuter de tous les aménagements qui sont possibles pour maintenir le port à son emplacement actuel. 
En construire un nouveau à la sortie sud de la ville, c'est un non-sens économique, une aberration. C'est la destruction de notre environnement. Nous avons des études scientifiques qui corroborent notre position.
Il faut écarter le projet qui est nuisible au centre-ville, à l'Arinella, et il faut que les bastiais sachent que nous sommes la seule chance pour que ce projet n'aboutisse pas". 


 


Enfin, la question inévitable de la présence de Charles Pieri, très actif à Lupinu, est abordée sur le plateau de Municipale in Campagna.
Son image et sa personnalité divisent. Difficile de dire, pour l'heure, comment cela pourra se traduire dans les urnes.
 

Charles Pieri est un militant historique qui joue un rôle important


Une nouvelle fois, Eric Simoni, et avec lui Corsica Libera, rappellent que pour eux, cette question n'a pas lieu d'être :
Charles Pieri fait partie du scagnu naziunale de Corsica Libera, il est un militant historique qui joue un rôle important, et qui a participé avec d'autres à créer les conditions du rapprochement des grands courants du nationalisme, avec le succès que l'on sait. A Corsica Libera, nous ne renonçons jamais à aucun de nos objectifs, et nous ne renierons jamais aucune de nos solidarités."




Retrouvez l'entretien qu'Eric Simoni a accordé à Laurent Vincensini :
 
Municipale in Bastia avec Eric Simoni

 Le premier tour des municipales se tiendra le 15 mars prochain.

  


 

Composition de la liste Pè Bastia

  1. Eric Simoni
  2. Joséphine Alfonsi
  3. Alain Mosconi
  4. Béatrice Jourcin Stella
  5. Christian Franchi
  6. Alexandra Cherenti
  7. Thierry Pesce
  8. Christiane Casanova Bocat
  9. Antoine Sageot
  10. Stéphanie Giona Logli
  11. Marc-Antoine Blanc
  12. Alexandra Ottaviani
  13. Sébastien Crastuccio
  14. Nathalie Mabon
  15. Christian Giudicelli
  16. Joëlle Olmeta
  17. Charles Cugurno
  18. Julia Pieri
  19. René Andreuccetti
  20. Marie-Thérèse Carmassi
  21. Jean-Louis Lucherini
  22. Nathalie Carrara
  23. Gaëtan Tullio
  24. Jacqueline Albertini
  25. Paul Cesari
  26. Johanna Ventura
  27. Johnny Bertrand
  28. Patricia Casanova
  29. Alain Giannini
  30. Clémentine Galline
  31. Françis Leonetti
  32. Ornella Giudicelli
  33. Antoine Filippi
  34. Muriel Paba
  35. Eric Luiggi
  36. Marie-Hélène Grazi
  37. Guy Chimenti
  38. Florence Turi
  39. Hughes Susini
  40. Léa Stagnara
  41. Joseph Bonavita
  42. Rosa Prosperi
  43. Auguste Bagnaninchi

Sur le même sujet

Les + Lus