Réforme du bac : à Bastia les épreuves se déroulent sans heurts, mais de nombreux élèves manquent à l'appel

A Montesoro, le blocus est toujours de mise, pour marquer le mécontentement des lycéens, mais les élèves peuvent accéder aux salles. / © Emilie Arraudeau
A Montesoro, le blocus est toujours de mise, pour marquer le mécontentement des lycéens, mais les élèves peuvent accéder aux salles. / © Emilie Arraudeau

Ce matin, pas de blocage spectaculaire devant les lycées bastiais. L'accès est dégagé pour les élèves qui veulent entrer et passer l'examen, mais le déroulement des épreuves reste perturbé. Ce matin à Montesoro, seuls 98 élèves sur les 200 prévus se sont présentés. 

Par ARRAUDEAU Emilie

Au troisième jour des épreuves E3C dans l’île, le calme était revenu ce matin devant le lycée Giocante de Casabianca, à Bastia.
A 8 heures, les élèves ont pu rentrer sans difficultés dans l’établissement, le proviseur et son adjointe veillant à tenir l’accès dégagé.
 
Giocante de Casabianca à la reprise des cours / © Emilie Arraudeau
Giocante de Casabianca à la reprise des cours / © Emilie Arraudeau


A noter qu’il ne s’agissait que d’une matinée de cours, sans épreuve du bac.
L’E3C d’histoire géographique est prévue cet après-midi à 14 heures pour tous les élèves de première.

A Jeanne d'Arc, qui hier a suivi le mouvement du côté des élèves pour montrer leur solidarité, tout est aussi rentré dans l'ordre. 
Les épreuves auront également lieu.
 


En revanche le blocus s’est poursuivi de façon plus visible devant le lycée de Montesoro, avec banderole et palettes.
 
Les élèves rassemblés devant le lycée de Montesoro / © Emilie Arraudeau
Les élèves rassemblés devant le lycée de Montesoro / © Emilie Arraudeau

Mais les élèves qui souhaitaient entrer ont pu le faire. Les premières du lycée technologique Paul Vincensini étaient appelés ce matin à composer leur devoir d’histoire géographie. 
98 sur 200 se sont présentés et ont pu composer. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus