Homicide d’Antisanti : le principal suspect, fils de la victime, reconnaît des « blessures mortelles involontaires »

Ce samedi 17 février, le procureur de la République de Bastia a indiqué que le principal suspect de l’homicide d’une octogénaire à Antisanti a reconnu « avoir mortellement blessé, mais involontairement ». Il s’agit du fils de la victime.

Ce samedi 17 février, le principal suspect de l’homicide d’une octogénaire, jeudi à Antisanti, a été déféré devant le parquet de Bastia. Ce dernier a requis son placement en détention provisoire et à ouvert une information judiciaire pour meurtre sur ascendant. 

Selon le procureur de la République de Bastia, il s’agit du fils de la victime et a reconnu « au terme de ses auditions avoir mortellement, mais involontairement, blessé la victime à l’aide d’un couteau au cours d’une dispute ». Le contexte et les circonstances des faits restent néanmoins à établir. 

Une seconde personne remise en liberté

Placée en garde à vue vendredi, une seconde personne, également désignée comme appartenant à l’entourage immédiat de la victime, « a été remise en liberté au terme de ses auditions », a précise Jean-Philippe Navarre. 

Pour rappel, le corps sans vie de Marie-Antoinette Arrighi a été retrouvé gisant dans une mare de sang dans sa cuisine, dans la matinée du jeudi 15 février. C'est un proche, venu lui rendre visite, qui a fait la macabre découverte et a alerté les secours. 

Sans soucis ni histoires connues selon son voisinage, la victime vivait seule dans sa maison, et recevait peu de visites autres que familiales.