• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Comment les sinistrés des intempéries en Corse reçoivent les mesures annoncées par Bernard Cazeneuve ?

Comment les sinistrés des intempéries en Corse reçoivent les mesures annoncées par Bernard Cazeneuve ?
Intervenants : Jean-François Canasi // José Salge, Pâtissier // Nadine Montemagni, viticultrice // Jean-Baptiste Arena, premier adjoint de Patrimonio - Solange Graziani, Laura-Laure Galy

Le ministre de l’Intérieur, en visite en Corse samedi a annoncé un dispositif de catastrophe naturel dans les plus bref délais, un fonds d’aide d’urgence aux personnes sinistrées, ainsi que des mesures fiscales et financières en faveur des collectivités et des entreprises.

Par France 3 Corse ViaStella

A Patrimonio et Saint-Florent, les habitants conservent précieusement leur mobilier dévasté par les dernières intempéries : les assurances veulent des garanties.

Mais parmi eux, José Salge, pâtissier, ne se montre pas très optimiste. Il a déjà connu plusieurs inondations et les remboursements lui ont paru bien faibles. « On vous demande de faire des provisions, des photos, d’entasser les produits qui pourraient être remboursés, pendant ce temps-là il faut camper dans la boue, pousser les détritus et attendre », explique-t-il.

Le ministre de l’Intérieur, en visite en Corse samedi a annoncé plusieurs mesures : un dispositif de catastrophe naturel dans les plus bref délais, un fonds d’aide d’urgence aux personnes sinistrées, ainsi que des mesures fiscales et financières en faveur des collectivités et des entreprises.
Nadine Montemagni, viticultrice, demande comme d’autres, des mesures pour nettoyer des cours d’eau.

Les particuliers ont certes souffert mais les communes aussi. A Patrimonio, les dégâts s’élèvent à plus d’un million d’euros. Le réseau d’assainissement d’eau potable, par exemple, a été dégradé et il reste encore beaucoup de travail avant que la situation ne revienne à la normale.

Entre le fonds d’urgence et les aides exceptionnelles, l’Etat prévoit 7,7 million d’euros pour les communes sinistrées. Une enveloppe un peu juste vu l’ampleur des dégâts.

Sur le même sujet

Itw Valérie Bozzi - Padduc cour administrative d'appel de Marseille

Les + Lus