Sisco : la seule crèche du Cap Corse réouvrira-t-elle bientôt ses portes ?

Le Cap Corse retrouvera-t-il sa crèche ? En février, Primi Passi, la seule crèche de la micro région, à Sisco, fermait ses portes. Le maire de la commune avait promis une solution d'ici l'été. Et ce mardi, de potentiels repreneurs visitaient les locaux.

Ce mardi 7 mai, c'est jour de visite pour Ange-Pierre Vivoni. Le maire de Sisco est devenu, le temps d'une matinée, le guide des locaux de la micro-crèche de la commune. L'objectif : faire le tour des lieux à des potentiels repreneurs.

Ils sont 5 au total : certains sont chefs d’entreprise, d’autres sont des structures plus importantes comme l’Union des Mutuelles de Corse Santé (UMCS), qui gèrent déjà d’autres crèches partout sur l'île.

"C'est une micro crèche, donc c'est quelque chose qu'on sait déjà faire, indique Julien Chiorboli, directeur de l'UMCS. On sait aussi qu'il y a un besoin dans la commune, et nous sommes là aussi pour répondre à ce besoin, et c'est dans l'esprit mutualiste que nous nous présentons pour reprendre les rênes de ce magnifique outil."

Un outil fermé, justement, depuis le 28 février dernier. La faute à un équilibre financier difficile à trouver pour l’entreprise qui avait créé la structure, en partenariat avec la commune. Une dizaine d’enfants y étaient pourtant déposés chaque jour depuis son ouverture en 2018.

durée de la vidéo : 00h02mn03s
Sisco : la seule crèche du Cap Corse réouvrira-t-elle bientôt ses portes ? ©François-Albert Bernardi, Anna Peron, Cécile Réveillaud

La seule crèche du Cap Corse

Avec cette fermeture en cours d’année, les parents subissent et doivent s’adapter. "J'avais une solution de garde depuis juin 2023 pour mon fils, témoigne Stella Ponticaccia, jeune maman. Et par conséquent, je me retrouve depuis le mois de février sans possibilité de le faire garder, si ce n'est des arrangements avec mes parents, mais tout le monde n'est pas dans la même situation."

Désormais, toute la structure est aux mains de la commune. Pour convaincre des repreneurs, la municipalité de Sisco pourrait soutenir l'activité de la micro-crèche, et demander un soutien financier auprès de la Caisse d’allocations familiales.

"La CAF dit que nous avons besoin d'une crèche dans le Cap, puisque la première crèche se trouve à Santa-Maria-di-Lota, c'est déjà la communauté d'agglomération bastiaise, indique le maire, Ange-Pierre Vivoni. Le Cap, s'il veut vivre, et nous voulons qu'il vive, une crèche, il la faudra."

La commune et les différents repreneurs se sont donnés jusqu’à début juin pour trouver un terrain d’entente. C’est à ce moment-là que l’on saura si Sisco et le Cap Corse seront de nouveau équipés d’un outil indispensable à la vie dans le rural.