L'appel à la jeunesse corse de la famille d'Yvan Colonna

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.A.

Ce mercredi 9 mars, la sœur d'Yvan Colonna, Christine, a écrit une lettre au nom de la famille à la jeunesse corse, distribuée à Corte lors de la réunion de l'ensemble des mouvements nationalistes. Elle appelle à la tenue d'un des plus grands rassemblements que l'île ait connu, mais dans le calme.

Une lettre rédigée par Christine Colonna, porte-parole de la famille d'Yvan Colonna, cible d'une tentative d'assassinat par un codétenu de la maison centrale d'Arles le 2 mars dernier.

La sœur du détenu, qui est toujours entre la vie et la mort, salue "l'élan de solidarité que vous avez largement contribué à construire à nos côtés." Depuis l'hospitalisation d'Yvan Colonna, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat du préfet Claude Erignac en février 1998, les manifestations de soutien se multiplient dans toutes les villes de Corse.

Christine Colonna continue : "Tous ceux de ma génération accueillent avec émotion et espoir l'expression forte portée par cette jeunesse que vous représentez : cette déclaration d’amour à votre pays, cette espérance et votre refus du sort qui lui est réservé : oui, vous vous inscrivez parfaitement dans ce fil historique initié par d’autres avant vous."

La crainte d'un nouveau drame

Elle assure "entendre la colère" de la jeunesse insulaire, mais souligne dans le même temps que sa famille est "traversée par des sentiments mêlés de peine, de colère, d'épuisement, de craintes."

Cette crainte est celle de voir se dérouler "un nouveau drame". "C'est notre devoir de vous le dire aujourd'hui. Avec force", affirme-t-elle. Ainsi, elle décrit la mobilisation de Corte, ayant réuni 10.000 personnes dimanche 6 mars, comme "une magnifique manifestation de solidarité".

"Ne tombez pas dans les pièges qu'ils nous tendent "

Pour la famille Colonna, "la situation doit être analysée avec calme et lucidité". " Les soupçons légitimes d’être confrontés à minima à un scandale d’État et les dernières annonces confirment que les provocations pourraient ne pas s’arrêter là. Ne tombons pas dans les pièges qu’ils nous tendent", reprend-elle.

Une nouvelle fois, la famille d'Yvan Colonna appelle à ne pas "prendre d'initiatives précipitées, contradictoires et désordonnées." Et annonce ne pas être "favorable au projet de manifestation dimanche 13 mars à Bastia."

"Travailler à un des plus grands rassemblements que la Corse ait connu, dans le calme"

La famille Colonna indique souhaiter "travailler à un des plus grands rassemblements populaires que la Corse ait connu, digne, solennel, à la hauteur de la gravité de ce qui nous est fait, collectivement en tant que peuple, mais aussi, personnellement à nous, sa famille."

Enfin, elle demande à la jeunesse corse de "prendre l'engagement que les prochains rendez-vous se dérouleront dans le calme, avec pour seule clameur celle des chants qui résonneront jusqu'à sa chambre d'hôpital à Marseille."

La lettre de Christine Colonna a été distribuée lors d'une réunion de l’ensemble des organisations nationalistes qui se tient à Corte, ce mercredi, à l’appel des syndicats étudiants. Cette dernière doit permettre d'établir une stratégie pour le mouvement de soutien à Yvan Colonna dans l'île. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité