La filière bois en Corse en quête d’une stratégie de valorisation

Assemblée générale de Legnu Vivu à Corte, samedi 30 avril 2016. / © France 3 Corse
Assemblée générale de Legnu Vivu à Corte, samedi 30 avril 2016. / © France 3 Corse

La valorisation de la filiere bois était au cœur de l'assemblée générale de Legnu Vivu organisée à Corte. Des élus du conseil exécutif, dont Gilles Simeoni, étaient présents hier pour débattre avec l'interprofession.

Par France 3 Corse ViaStella

L'association de professionnels de la filière forêt bois insulaire Legnu Vivu a, depuis sa création en 2011, fait part de nombreuses propositions pour la mise en œuvre d'une stratégie de développement opératoire. Mais celle-ci reste en suspens.

La CTC qui est propriétaire des forêts publiques et donc compétente à 100 % sur ce domaine, doit établir sa feuille route. Les professionnels attendent des réponses claires sur la gouvernance de cette filière et ils attendent aussi des garanties de financement.

 Un reportage de Florence Antomarchi et de Stéphane Agostini
Assemblée générale de Legnu vivu, l'interprofession du bois

Une gouvernance opérationnelle avant l'été


Le marché du bois corse ne cesse de se dégrader. Certains clients affichent des prix d'achat du bois qui n'assure plus aucune rentabilité.

Le nouvel exécutif s'est invité hier à l'assemblée générale qui portait sur la valorisation de la filière, pour montrer son engagement auprès d’eux. Les débats ont été nourris. Quatre agences et offices se partagent la compétence, dont l’Office du Développement Agricole et Rural de la Corse (Odarc) qui a été critiquée pour le blocage depuis des mois d'un dossier important. 

Les élus ont annoncé qu'avant l'été, la gouvernance sera opérationnelle et que le plan de relance, bouclé par les professionnels depuis un an passera devant l'assemblée de Corse.

Sur le même sujet

Les + Lus