• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le match de Ligue 1 Bastia - Nantes reporté au 9 mars prochain

Le match Nantes-Bastia n'aura pas lieu ce samedi au stade Armand-Césari. Il est reporté au 9 mars. / © GERARD BALDOCCHI / Maxppp
Le match Nantes-Bastia n'aura pas lieu ce samedi au stade Armand-Césari. Il est reporté au 9 mars. / © GERARD BALDOCCHI / Maxppp

Suite au conflit opposant le SCB et la Ligue de Football Professionel (LFP) concernant le match Nantes-Bastia qui devait opposer les deux équipes samedi prochain à 20h puis finalement 14h, le match est reporté au 9 mars prochain.

Par Célia Mascré

La LFP l'a annoncé hier soir tard dans un communiqué, le match Bastia-Nantes qui devait avoir lieu samedi 20 février aura lieu le 9 mars. En cause, un conflit opposant la Ligue au SC Bastia, la Ligue ayant décidé "unilatéralement" que le match aurait lieu à 14h plutôt qu'à 20h afin d'éviter tout débordement suite aux évènements de Reims.  

La LFP reporte le match SCB-Bastia au 9 mars "vu le contexte" de violence après les incidents de Reims. / © LCB
La LFP reporte le match SCB-Bastia au 9 mars "vu le contexte" de violence après les incidents de Reims. / © LCB

Cette décision a été prise "en accord avec le ministère de l'Intérieur et le préfet de Haute-Corse", a poursuivi M. Thiriez. "En tant que président
de la LFP, je ne peux accepter que le football soit l'otage de batailles politiques. Je ne veux pas que le football devienne prétexte à des actes de violence", a-t-il encore ajouté.

"Le club ne peut que prendre acte de cette décision", a déploré le Sporting Bastia dans un communiqué. S'estimant "parfaitement capable d'organiser des matchs de football quels que soient les contextes", le club "regrette que (le) public ne puisse assister dans des conditions normales au match de (son) équipe".

Bastia a rappelé qu'il avait "catégoriquement refusé l'hypothèse de disputer le match à 14h00 et a réitéré fermement sa volonté de jouer à 20h00
comme cela était initialement prévu". La LFP avait indiqué mardi qu'à la demande de la préfecture de Haute-Corse, la rencontre Bastia-Nantes serait avancée de 20h00 à 14h00.

Le club corse avait immédiatement annoncé qu'il opposait un "refus catégorique" au "diktat" de la Ligue, menaçant de maintenir "les portes du stade fermées à l'horaire décrété par les instances". Ce bras de fer entre le club de Bastia et les autorités du football s'inscrivait dans un contexte de grande tension alors que la Haute-Corse a connu trois jours de violents incidents depuis la blessure du supporteur bastiais Maxime Beux en marge d'un match à Reims samedi.

Une information judiciaire destinée à éclaircir les circonstances dans lesquelles ce fan a été grièvement blessé dans des heurts avec la police à Reims a été ouverte mercredi.

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival Jazz in Aiacciu : cinq concerts à prévoir au Lazaret

Les + Lus