Ligue 1 - Dans le derby corse, le SC Bastia s'incline face au GFC Ajaccio (1-2)

Le Gazélec Ajaccio a logiquement remporté le derby corse à Bastia (2-1), dans un stade qui s'est parfaitement recueilli pour l'hommage aux 130 victimes des attentats du 13 novembre, sans sifflets contre La Marseillaise, dimanche pour la 14e journée.

22/11/15 - Ligue 1, 14ej - Ouverture du score de Brandao pour le SC Bastia à la 5' face au GFCA dans ce derby corse
22/11/15 - Ligue 1, 14ej - Ouverture du score de Brandao pour le SC Bastia à la 5' face au GFCA dans ce derby corse © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Cela valait le coup d'attendre. Ce premier derby en Ligue 1 entre le Sporting et le Gazélec, reporté samedi en raison des vents violents, a offert un beau spectacle de football sous le soleil, et la nuit avait calmé les ardeurs polémistes.

Après l'hommage très émouvant et sans fausse note, le match est parti en fanfare. Brandao a ouvert le score dès la 4e minute de la tête, son deuxième but seulement en 15 mois, puis les Gaziers ont remis les compteurs à égalité sur un penalty de Jacques Zoua (19).

Khalid Boutaib a validé la domination d'ensemble de son équipe (71), qui sort pour de bon de la zone rouge (16e) avec ce quatrième succès consécutif. Le maintien n'est plus une utopie.

En revanche le Sporting plonge pour la première fois dans la zone de relégation (18e). "J'ai la sensation que cette saison va être compliquée jusqu'au bout", avait prévenu avant le match le gardien Jean-Louis Leca.

Brandao pour du beurre​

Tout avait pourtant bien commencé. Le Brésilien Brandao s'est beaucoup fait pardonner après 15 mois de grandes difficultés au Sporting en bonifiant un centre de Gaël Danic. Il n'avait jusque là marqué qu'un seul but depuis août 2014, pour du beurre à Marseille (défaite 4-1). Malheureusement à chaque fois qu'il marque son équipe perd...

Mais une sortie ratée de Jean-Louis Leca sur Khalid Boutaib a offert un penalty à Jacques Zoua. Le gardien bastiais a risqué le carton rouge sur cette action, mais il n'a vu que jaune dans la main de Benoît Millot, le remplaçant d'Amaury Delerue, l'arbitre désigné pour samedi, reparti en direction du Kazakhstan où il officie en Ligue des champions mardi (Astana-Benfica).

Le Gaz l'a emporté sur une reprise de Boutaib, la déviation de Yannick Cahuzac a empêché Leca de la contrer, à la grande joie de la petite centaine de supporters ajacciens, malgré l'interdiction de déplacement officiel.

Les hommes de Thierry Laurey s'étaient montrés les plus dangereux, sur un centre de Boutaib pour Zoua (30), ou une reprise du même Boutaib contrée par Leca d'une sortie de handballeur (60).

Le N.9 ajaccien est resté intenable tout le match, il a même brillé à la récupération, son activité contrastant avec l'atonie des bleus, qui n'ont réagi que par une reprise de Floyd Ayité (90+1).

Il y a bien eu des sifflets à Furiani, mais à la fin du match, et contre ses propres joueurs.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport ligue 1 sc bastia gfca