Pénurie de carburants : la Corse épargnée pour l'instant

Depuis plusieurs jours, la France est touchée par des pénuries de carburant dues à des grèves dans les raffineries. La Corse, elle, est épargnée pour le moment du fait de son approvisionnement venant à part entière de Fos-sur-Mer. Une raffinerie qui n’est plus en grève.

Sur le continent, la tension dans les stations-service est à son paroxysme, avec des files d’attente de plusieurs kilomètres parfois. En Corse, il n’en est rien. Entre 98 et 100% du carburant retrouvé en Corse provient de la raffinerie de Fos-sur-Mer, la plus grande de France où transitent sept millions de tonnes d’hydrocarbures par an.

Le mouvement de grève pour une hausse des salaires qui s’abat sur les raffineries de TotalEnergies se poursuit. Côté ExxonMobil la grève est officiellement levée, c’est le cas à Fos-sur-Mer, mais officieusement ce n’est pas forcément le cas : « les travailleurs sont sortis du mouvement de grève en raison de la surmédiatisation. Les discussions sur l’augmentation des salaires arrivaient au second, voire troisième plan » précise Lionel Arbiol, délégué CGT de la raffinerie. Il continue : « les employés ont donc redémarré l’usine mais à leur rythme, car les discussions sont fermées.»

La Corse jamais touchée par les pénuries

À l’arrêt, Fos-sur-Mer ne l’a jamais été totalement. La Corse est approvisionnée via le point de chargement d’Ineos, qui n’a jamais été en grève : « La direction d’Ineos a déjà revalorisé deux fois ses salariés pour compenser l’inflation, en ayant une discussion franche. Côté ExxonMobil, on nous propose une revalorisation qui va de 5,5 à 6,1% en fonction des employés. Pour couvrir l’inflation, il nous faudrait 7,5% » explique Lionel Arbiol.

La Corse est approvisionnée une à deux fois par mois par tanker grâce à un affrètement conjoint entre TotalEnergie France et Rubis, propriété du groupe Vito Corse. Ce qui implique une autonomie de la Corse d’au moins une dizaine de jours, en fonction de la saison. Les Dépôts Pétroliers de la Corse, propriété eux aussi du groupe Rubis, stockent près de 300.000 tonnes de carburants par an.

Les stations-services pas inquiètes

C’est à la sortie des Dépôts Pétroliers de la Corse que Total Corse, Vito et Esso Ferrandi achètent le carburant, puis c’est au tour des pompistes d’acheter la denrée et de le revendre à la pompe.

Mathieu Martinetti, président du syndicat des pompistes de Corse-du-Sud n’est pas inquiet : « On ne se fait aucun souci. Je ne vois pas pourquoi on devrait s’inquiéter ».

Si la situation venait à se tendre, dans la mesure où la Corse est dépendante quasi-totalement de la raffinerie de Fos-sur-Mer, des solutions devraient être trouvées rapidement. Cela pourrait être vers l’Espagne ou l’Italie.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité