Présidentielle 2022 : le Mouvement Radical Corse appelle à voter pour Emmanuel Macron

Publié le Mis à jour le

Le Mouvement Radical Corse soutient la candidature d'Emmanuel Macron à la prochaine élection présidentielle. Pour Emile Zuccarelli, l'actuel président est celui "qui remplit le mieux les conditions".

Le Mouvement Radical en Corse s'est prononcé : sans surprise, c'est pour l'actuel président Emmanuel Macron qu'il appelle à voter pour la prochaine élection présidentielle. Une décision prise lors d'un congrès tenu le mois passé, et détaillée ce vendredi 21 janvier par le président du parti, Emile Zuccarelli.

"Nous estimons que dans la conjoncture actuelle, Emmanuel Macron est celui qui remplit le mieux les conditions, entame l'ancien maire de Bastia. C'est un capitaine de gros temps. Il est résilient, il l'a bien montré au gré des crises variées qui n'ont pas manqué au cours de son mandat, et il sait parler au nom de la France de manière forte."

Plus encore, poursuit Emile Zuccarelli, "c'est un homme qui a une vision internationale. Il est pour l'Europe, ce qui permet d'envisager que la France parle d'une voix encore plus forte qu'il ne le fait. C'est aussi un homme de cohésion nationale, et le premier ciment de la cohésion nationale, c'est l'école. Les écoles qu'il a maintenues ouvertes envers et contre tout pendant la pandémie, c'est presque unique au monde."

Il a su dire oui au quoi qu'il en coûte, en soutenant les gens privés de travail, et en mettant en place des indemnités pour la protection des petites et moyennes entreprises, qui sans cela n'auraient peut-être pas résisté

Sur le plan économique, "il a fait redémarrer l'économie française et l'investissement en France. On lui a reproché de faire des mesures pour les riches, mais non, ce sont des mesures pour rassurer les investisseurs en France, qui aujourd'hui nous valent un taux de croissance qui est intéressant, et un taux de chômage qui n'a jamais été aussi bas. Cela s'explique notamment par le fait que fasse à la crise, il a su dire oui au quoi qu'il en coûte, en soutenant les gens privés de travail, et en mettant en place des indemnités pour la protection des petites et moyennes entreprises, qui sans cela n'auraient peut-être pas résisté."

En 2017, l'ancien député de Haute-Corse et ministre avait déjà voté "dès le premier tour" pour Emmanuel Macron. En 2021, il s'était également exprimé en faveur de Jean-Charles Orsucci, candidat soutenu par le parti présidentiel, au premier tour des élections territoriales.

"Pour l'heure, Emmanuel Macron n'est pas encore candidat, mais cela ne saurait tarder", prédit Emile Zuccarelli. Le Mouvement Radical en Corse entend participer à l'effort de campagne national en la relayant régionalement dès que cette candidature sera effective