Prix du carburant : le coût de la traversée d'une remorque entre le continent et la Corse a augmenté de 12 %

La hausse du prix des carburants provoque l'inquiétude des transporteurs routiers. Le prix de la traversée d'une remorque de marchandise aurait augmenté de 12 % en un mois. Un surcoût que l'Assemblée de Corse a décidé de prendre en compte.

Quotidiennement, des remorques de marchandises débarquent sur les ports de l’île. Elles servent à alimenter les entreprises corses

Pour la traversée de chacune de ces remorques entre le continent et l’île, le transporteur a payé 12,37 % plus cher qu'avant. 

En cause : la hausse du prix du carburant du navire qui est répercutée par la compagnie maritime. « La surtaxe combustible nous ramène le prix du mètre linéaire à 45 ou 46 euros le mètre », indique Jean-Marie Maurizi président du syndicat des transporteurs de la Corse.

 



Le surcoût combustible, tient au fait que les variations du tarif du carburant ne sont pas prévues par l'actuelle délégation de service public maritime (DSP). 

Mais cela va changer dès octobre 2019, avec la future DSP. « L’office des transports va proposer, et ça a été validé par l’Assemblée de Corse au mois de juillet, la notion d’une couverture carburant. Nous imposons aux compagnies qui vont soumissionner pour ce futur contrat d’avoir une assurance sur ces fluctuations. Ce qui évitera plus tard d’avoir cet impact sur le prix du transport », souligne Vanina Borromei, présidente de l'Office des transports de la Corse.
 

Gratuité des tracteurs supprimée


Autre changement pointé du doigt par le président du syndicat des transporteurs de la Corse : « Jusqu’à récemment on avait la gratuité des tracteurs, pour les transporteurs insulaires, on l’a supprimée. C’est important à signaler parce qu’un tracteur aller-retour coûte au transporteur 310 euros », indique-t-il. 

 

Une gratuité supprimée, car la chambre régionale des comptes l'avait jugée illégale. L'ADEC (agence de développement économique de la Corse) est chargé de trouver un autre dispositif. L'aide allouée aux transporteurs pourrait être rétroactive.





 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité