Confinement en Corse : écoles, transports, attestations, magasins : ce qui change ou pas

4 semaines de confinement pour enrayer l'épidémie de Covid. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron mercredi dans une allocution. La mise en place est décrite comme moins stricte que celle du printemps dernier. France 3 Corse ViaStella fait le point. 

4 semaines de confinement pour enrayer l'épidémie de Covid. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron mercredi dans une allocution télévisée.
4 semaines de confinement pour enrayer l'épidémie de Covid. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron mercredi dans une allocution télévisée. © Denis Charlet / AFP
À partir du 30 octobre, l'ensemble du territoire national sera confiné a minima jusqu'au 1er décembre a annoncé Emmanuel Macron mercredi. 

Ce second confinement est moins strict que celui du printemps dernier qui avait duré 55 jours. France 3 Corse fait le point. À partir de vendredi, les seuls motifs de déplacements autorisés sont : aller travailler, se rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire des courses essentielles ou prendre l'air à proximité du domicile pour une durée d'une heure dans un périmètre de 1 km.

Une amende forfaitaire de 135 euros est prévue en cas de non-respect du confinement. 

Ainsi, pour tout déplacement, une attestation sera nécessaire. Comme l'a précisé le Premier ministre jeudi, plusieurs attestations seront disponibles en fonction du motif de sortie.

Comme lors du confinement du printemps dernier, les attestations seront téléchargeables sur le site du ministère de l'Intérieur à partir de jeudi soir ou sur l'application "Tous Anti Covid".

Il y aura deux attestations permanentes : l'une pour le travail, l'autre pour les écoles.

"Les fonctionnaires et les indépendants pourront présenter leur carte professionnelle ou tout autre justificatif d'activité professionnelle", a précisé Jean Castex.
Illustration - Une attestation de déplacement nécessaire lors du premier confinement.
Illustration - Une attestation de déplacement nécessaire lors du premier confinement. © Guillaume Souvant / AFP
Les déplacements entre les régions demeurent interdits tout comme les voyages à l'étranger, sauf exception. Les frontières à l'intérieur de l'espace Schengen ne sont pas fermées, au nom de la libre circulation des citoyens européens, mais impossible de les traverser sans un motif valable.

Le président de la République a évoqué une "tolérance" pour que les familles puissent regagner leur domicile après les vacances de la Toussaint. Jeudi soir, Jean Castex a précisé qu'une simple attestation sur l'honneur pourra être présentée.Dans un communiqué, Air Corsica assure que "l’intégralité du programme de vols sera effectuée sans modifications afin de permettre les retours des vacances scolaires et des cérémonies de la Toussaint."

Les liaisons aériennes de service public reliant Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari à Marseille, Nice et Paris-Orly, ainsi que les lignes régulières d’Air Corsica à destination de Lyon et de Toulouse fonctionneront donc normalement au cours des jours à venir. "Une nouvelle communication sera diffusée prochainement pour la suite du mois de novembre", précise la compagnie aérienne. 
ILLUSTRATION - Un avion de la compagnie Air Corsica à l'aéroport Napoléon Bonaparte d'Ajaccio.
ILLUSTRATION - Un avion de la compagnie Air Corsica à l'aéroport Napoléon Bonaparte d'Ajaccio. © Pascal Pochard-Casabianca / AFP
Pour les transports maritimes, la Corsica Linea maintient son programme de traversées au moins jusqu'à la fin des vacances scolaires. "Les commerces qui ont été définis au printemps comme non-essentiels, les établissements recevant du public, notamment les bars et restaurants, seront fermés", a indiqué le président de la République mercredi.

Jeudi, Jean Castex a précisé que les restaurants pourront continuer leurs activités de livraison et de retrait de commandes.

C'est donc l'arrêté du 15 mars 2020, définissant la liste des commerces considérés comme essentiels ou non, qui prévaut. Elle concerne : 

- Entretien et réparation de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles
- Commerce d'équipements automobiles
- Commerce et réparation de motocycles et cycles
- Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles
- Commerce de détail de produits surgelés
- Commerce d'alimentation générale
- Supérettes
- Supermarchés
- Magasins multi-commerces
- Hypermarchés
- Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé
- Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé
- Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé
- Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé
- Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé
- Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé
- Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives
- Commerce de détail de carburants en magasin spécialisé
- Commerce de détail d'équipements de l'information et de la communication en magasin spécialisé
- Commerce de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé
- Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé
- Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé
- Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé
- Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé
- Commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé
- Commerce de détail d'aliments et fournitures pour les animaux de compagnie
- Commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés
- Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés n. c. a.
- Hôtels et hébergement similaire
- Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée lorsqu'il constitue pour les personnes qui y vivent un domicile régulier
- Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier
- Location et location-bail d'autres machines, équipements et biens
- Location et location-bail de machines et équipements agricoles
- Location et location-bail de machines et équipements pour la construction
- Activités des agences de placement de main-d'œuvre
- Activités des agences de travail temporaire
- Réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques
- Réparation d'ordinateurs et d'équipements de communication
- Réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques
- Réparation d'équipements de communication
- Blanchisserie-teinturerie
- Blanchisserie-teinturerie de gros
-Blanchisserie-teinturerie de détail
- Services funéraires
- Activités financières et d'assuranceL'Office des Transports de la Corse a fait savoir dans un communiqué jeudi que la sécurité de l'approvisionnement de la Corse en marchandises et produits de première nécessité sera "pleinement garantie", comme lors du premier confinement.

"CORSICA linea, La Méridionale et l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique d’approvisionnement seront entièrement mobilisés, durant toute la durée du confinement". Les crêches, écoles, collèges, lycées restent ouverts "avec un protocole sanitaires renforcés" a déclaré Emmanuel Macron.

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a précisé un peu les choses, ce jeudi sur France 2, évoquant des "mesures renforcées pour éviter au maximum le brassage des élèves" dans les classes ou à la cantine, "des mesures d'hygiène et d'aération renforcées".

"Il pourra y avoir une évolution des emplois du temps", a-t-il aussi déclaré. 

Jean Castex a précisé que les établissements scolaires devront organiser des récréations par groupes pour "limiter au maximum le brassage entre les différents niveaux d'élèves"

La cantine sera maintenue, en maintenant les règles de distanciation physiques.

Le port du masque sera étendu aux enfants du primaire dès l'âge de 6 ans.

Jean Castex

Ce jeudi, devant les députés, Jean Castex a annoncé une nouvelle mesure : "Le port du masque sera étendu aux enfants du primaire dès l'âge de 6 ans".

"Des masques seront prévus dans les écoles en cas d'oubli ou de difficultés économiques d'une famille pour se procurer de tels masques", a ajouté M. Blanquer ce jeudi soir.

Contrairement au confinement de mars, "les établissements périscolaires lorsqu'ils assurent la garde d'enfants le soir après l'école et les centres de loisirs le mercredi" pourront rester ouverts. Les lieux de cultes resteront ouverts mais les cérémonies seront interdites, à l'exception des enterrements dans la limite de 30 personnes et pour les mariages dans la limite de six personnes.Contrairement au premier confinement, "les parcs, jardins, forêts, plages resteront ouverts", a précisé Jean Castex.

Les salles de sport et les gymnases resteront fermés en revanche, et les sports collectifs et plein air seront interdits.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société