Reconfinement : pas de ruée vers la Corse

Si un retour des continentaux en Corse avait été observé lors du premier confinement, il n'en est plus question aujourd'hui, alors qu'un reconfinement de l'Ile-de-France (entre autres), vient d'être instauré. 

Air Corsica enregistre autant d'annulations que de réservations depuis l'annonce du confinement des plusieurs départements, ce jeudi 18 mars.
Air Corsica enregistre autant d'annulations que de réservations depuis l'annonce du confinement des plusieurs départements, ce jeudi 18 mars. © Hugo Smague

Ce jeudi 18 mars, le gouvernement a annoncé un reconfinement de minimum quatre semaines dans 16 départements, comprenant notamment ceux de l’Ile-de-France. Si de nombreux Franciliens se ruent vers la Bretagne, la Corse, elle ne voit pour l'instant pas déferler un afflux de continentaux.

Lors du premier confinement instauré il y a tout juste un an, nombre d’entre eux avaient rejoint leur maison secondaire sur l’ile de beauté, quand d’autres étaient simplement rentrés se confiner dans leur Corse natale. Cette fois-ci, l’annonce gouvernementale n’a pas provoqué d’arrivée massive. 

Autant d’annulations que de réservations de billets d’avion 

Finalement, l’actualité “ne change rien”, selon Luc Bereni, le président du directoire d’Air Corsica. C’est une histoire d’équilibre. “Nous enregistrons une fréquentation élevée au départ de Paris depuis jeudi mais par rapport à une capacité qui avait été réduite. Et ces réservations supplémentaires sont compensées les annulations des personnes sans motif impérieux, contraintes d’annuler leur déplacements  interrégionaux”, explique-t-il. Un test PCR est par ailleurs toujours exigé à l’embarquement. 

Sur Facebook, Air Corsica fait état d’un grand nombre d’appels. De nombreux voyageurs ayant réservé un vol durant le prochain mois se demandent ce qu’il advient de leur billet.  A savoir que toutes les modalités d’échanges et remboursement se trouvent sur leur site internet.  

Transport maritime : "On n’a presque pas de réservations sur l’avant-saison" 

Corsica Ferries non plus, ne constate pas de réservations supplémentaires, pas plus que Corsica Linea. “On n’a même presque pas de réservations sur l’avant-saison, indique Pierre Mattei, président de Corsica Ferries, qui depuis octobre propose un “option flex” pour annuler ou échanger gratuitement. “Ce n’est pas zéro mais ça reste du niveau d’une période hivernale, précise-t-il. On redeviendra une destination prisée lorsque les restrictions seront levées.” 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19