Reims-Bastia : le Défenseur des droits Jacques Toubon se saisit de l'affaire

Jacques Toubon, le Défenseur des droits, a annoncé qu'il souhaitait ouvrir une enquête pour examiner les circonstances dans lesquelles un supporter de Bastia a perdu l'usage d'un oeil.

La décision a été prise ce matin. Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, souhaite s'autosaisir dans l'affaire appelée "Reims-Bastia", concernant principalement le cas du jeune Maxme Beux, éborgné lors d'un après-match violent à Reims, samedi dernier.

"Conformément aux dispositions de la loi du 29 mars 2011, le Défenseur va demander à l’autorité judiciaire, en charge de cette affaire de l'autoriser à mener ses propres investigations, au titre de sa mission de contrôle du respect des règles de déontologie par les forces de sécurité", écrit le Défenseur des droits dans un communiqué.


Dans cette affaire, deux versions s'opposent : celle de Maxime et certains témoins, selon laquelle il aurait été victime d'un tir de flashball dans l'oeil. La seconde : il serait tombé sur un poteau lors des échauffourées avec les forces de l'ordre. 

Maxime Beux est rentré ce matin après avoir passé plusieurs jours à l'hopital à Reims. Aujourd'hui s'est tenue une manifestation calme où des milliers de Corses étaient réunis en soutien à Maxime et à Rémi Di Caro, condamné à 5 mois de prison ferme suite à une manifestation violente à Corte.