SNCM : Bruxelles autorise le transfert de la délégation de service public "en plusieurs lots"

Alors que Paul-Marie Bartoli, le président de l'Office des transports de la Corse rencontre ce mercredi après-midi, le secrétaire d'Etat chargé des transports, Alain Vidalies, ce dernier a annoncé que Bruxelles autorise le transfert de la délégation de service publique "en plusieurs lots". 

L'Union européenne a autorisé la France à transférer "en plusieurs lots" la délégation de service public (DSP) accordée à la SNCM pour la desserte maritime entre la Corse et le continent, a annoncé ce mercredi le secrétaire d'Etat en charge des Transports, Alain Vidalies.

"La Commission européenne vient de donner son accord pour que la DSP, en plusieurs lots, fasse partie de la reprise", a déclaré M. Vidalies devant l'Assemblée nationale, saluant une "étape importante" en vue d'une éventuelle reprise de la compagnie maritime, actuellement en redressement judiciaire.

Dans un communiqué, Alain Vidalies précise que "les administrateurs judiciaires viennent de procéder à la publication de l'appel d'offres qui comprend la possibilité de reprendre la délégation de service public conformément à l'accord intervenu avec la Commission européenne".

Début décembre, le secrétaire d'état chargé des transports s'était montré pessimiste quand à la transmission de la DSP. Les actionnaires eux, pariaient sur la transmissibilité de la DSP à un repreneur.

La SNCM a été déclarée en cessation de paiement et placée en redressement judiciaire, après que l'actionnaire majoritaire Transdev (66% des parts) a volontairement provoqué le dépôt de bilan de la compagnie en exigeant le remboursement immédiat de créances que la SNCM n'était pas en mesure d'honorer.

Reportage d'Alain Verdi, Martin Schvartzapel

Marie-Arlette Carlotti, députée SRC des Bouches du Rhône; Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des transports; Christine Bonnefoi (Par Téléphone), avocate - Droits publics