Tempête en Corse : les réactions du gouvernement

Publié le Mis à jour le

Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, est arrivé en Corse pour manifester son soutien à l'île, en proie la nuit dernière à une violente tempête. Alors qu'un nouvel épisode orageux est attendu ce soir, suivez ici minute par minute les réactions politiques.

A la mi-journée, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et nouveau monsieur Corse du gouvernement, l'annonçait dès midi : il se rendrait cet après-midi sur l'île pour apporter son soutien aux victimes, aux insulaires et aux touristes qui sont actuellement évacués des campings de Corse-du-Sud mais également de Balagne. 

Il est arrivé au camping de Sagone, où une jeune fille de 13 ans a trouvé la mort cette nuit peu avant 18 heures, où il fait un point sur la situation, et rencontre les sauveteurs comme les victimes. Demain, il se rendra à Calvi, où il visitera l'autre camping dont un client, un homme de 46 ans, est décédé, et rencontrera les élus insulaires. 

Cellule interministérielle

Emmanuel Macron s'est entretenu avec Gilles Simeoni, et lui a témoigné "son émotion et sa solidarité". Le président de l'exécutif a qualifié cette tempête de "sans précédent"

la Première ministre, Elisabeth Borne, a activé de son côté la cellule interministérielle de crise. 

 Avant de prendre la route pour Ajaccio, où il passera la nuit avant de se rendre demain à Calvi, le ministre de l'Intérieur s'est limité, lors de sa prise de parole, à une simple déclaration factuelle, où s'est appliqué avant tout à témoigner de sa sollicitude : "je veux dire à la Corse, je veux dire évidemment aux familles, évidemment aux familles de touristes des blessés ou des blessé graves tout le soutien et toute la compassion de l'Etat, qui, depuis ce matin, avec les agents de la Collectivité, travaillent pour sauver, secourir même s'il est trop tôt ce soir pour faire le bilan de ce terrible événement météorologique". 

Demain matin, à l'occasion de la rencontre avec les élus, nul doute que la question d'aides financières sera abordée...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité