Territoriales 2021 en Corse : Gilles Simeoni constituera seul son conseil exécutif

Sorti vainqueur des élections territoriales avec 40.64 % des voix, Gilles Simeoni a annoncé, ce lundi 28 juin qu'il constituera seul son conseil exécutif. L'installation de la nouvelle Assemblée de Corse est prévue le 1er juillet prochain.
Gilles Simeoni, vainqueur des élections territoriales, a annoncé, ce lundi 28 juin, qu'il constituera seul son conseil exécutif.
Gilles Simeoni, vainqueur des élections territoriales, a annoncé, ce lundi 28 juin, qu'il constituera seul son conseil exécutif. © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

Moins de 24 heures après l'annonce de sa victoire aux élections territoriales, Gilles Simeoni semble avoir fait son choix. Sur le plateau de France 3 Corse ViaStella le président du conseil exécutif de Corse sortant a déclaré qu'il constituera seul son conseil exécutif. "C'est la situation qui me paraît la plus cohérente au moment où je parle", a-t-il indiqué.

Selon lui, il existe encore un "certain nombre de différences, voire de divergences qui ne sont pas traitées" entre les forces nationalistes élues à l'Assemblée de Corse. Pour que ces dernières entrent au conseil exécutif il faut donc un "accord de fond sur la méthode, sur les valeurs, sur la stratégie, sur le projet à mettre en œuvre et sur le rapport à l'État." Accord que "Fà populu inseme" a proposé durant l'entre-deux tours et auquel aucune autre formation n'a répondu.

Ainsi, le risque pour le président du conseil exécutif sortant est de voir s'ajouter une opposition nationaliste à celle de la droite également présente dans le futur hémicycle. Sur ce point, Gilles Simeoni se veut rassurant. "Ce qui va être décidé ici n'a pas vocation à rester inchangé durant les sept ans. Ce n'est pas parce que l'on n'intègre pas le conseil exécutif que l'on est forcément dans l'opposition. Il peut y avoir des majorités et des soutiens sans participation. C'est aussi une façon de préparer des rapprochements ultérieurs", commente-t-il.

Troisième tour

L'élection du conseil exécutif doit se tenir le 1er juillet prochain lors du troisième tour des élections territoriales. Ce tour se joue essentiellement dans l'hémicycle par un vote des 63 conseillers territoriaux afin de désigner les membres du conseil exécutif.

Pour rappel, le conseil exécutif sortant est constitué d'élus des trois partis nationalistes formant l'ancienne coalition Pè a Corsica. Cette dernière a volé en éclats quelques mois avant le premier scrutin des élections territoriales.

Dimanche, Gilles Simeoni a remporté le deuxième tour des élections territoriales avec 40.64 % des voix. Un score qui lui permet d'obtenir 32 sièges au sein de l'Assemblée de Corse, soit la majorité absolue. Trois autres formations occupent également les bancs de l'hémicycle : "Un soffiu novu", 17 sièges ; "Avanzemu pè a Corsica", fusion entre le Partitu di a Nazione Corsa (PNC) et Corsica Libera, 8 sièges et "Core in Fronte", 6 sièges. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
elections territoriales politique élections régionales 2021 élections assemblée de corse