Un membre de la bande dite du "Petit Bar" se suicide en prison

Dans la nuit du 14 au 15 février, un membre présumé de la bande dite du "Petit Bar" s'est suicidé en prison. Il était mis en examen dans une enquête visant à faire la lumière sur les investissements occultes de la bande ajaccienne.

Dans la nuit du 14 au 15 février, un membre présumé de la bande dite du "Petit Bar" s'est suicidé en prison.
Dans la nuit du 14 au 15 février, un membre présumé de la bande dite du "Petit Bar" s'est suicidé en prison. © AFP

Selon nos informations, un membre de la bande dite du "Petit Bar" s'est suicidé en prison dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 février. Il s'agit de Stéphane Raybier, incarcéré à Toulon. 

L'homme, connu des services de police et de justice, a été arrêté au mois de janvier dernier lors d'une vague d'interpellations qui visait le premier cercle et l'entourage du "Petit Bar". Il a été mis en examen pour blanchiment et non justification de ressources dans le cadre d'une enquête menée par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille, qui vise à faire la lumière sur les investissements occultes de la bande ajaccienne.

Neuf autres personnes ont également été mises en examen dans ce dossier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société