VIDEO. Il avait décroché le drapeau nazi, le père Alexis Hiessler est décédé à 96 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec Frédéric Buridant et Antoine Laroche

En 1942, trois jeunes pensionnaires du petit séminaire de Saint-Colomban à Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône ont pris des risques, au péril de leurs vies pour faire disparaître un drapeau avec la croix gammée accroché tout près de l’église, sur le balcon de la mairie.

Quand on a vu le drapeau, on a dit, on ne va pas tolérer ça. On était trois, on l’a décroché !

Père Alexis Hiessler, juin 2021

Il était le dernier des survivants à pouvoir raconter ce moment de l’Histoire. Un soir d’hiver 1942, Alexis Hiessler a à peine 18 ans. Avec trois de ces camarades de classe, ils montent les uns sur les autres pour décrocher un drapeau nazi. Sportifs et courageux. “Le père Hiessler racontait qu’ils s’en étaient partagé les morceaux, l’un prenant le mât, l’autre, la partie rouge entourant le drapeau, Alexis avait récupéré la partie centrale et l’avait cachée dans une armoire avant de l’emmener chez ses parents” raconte avec affection Jean-François Maillot, président des anciens élèves et amis du collège Saint-Colomban.

“Ils ont pris des risques, même si les Allemands en 1942 n’étaient pas aussi virulents qu’ils l’ont été par la suite” détaille M. Maillot. “S’ils s’étaient fait prendre, ils n’auraient pas été à l’abri de représailles", estime-t-il. “D’ailleurs peu après, un autre drapeau nazi a disparu à Luxeuil-les-Bains. Les Allemands avaient pris 10 otages après cet acte, le maire de l’époque a juré que ce ne pouvait pas être des habitants de la commune”.

Le drapeau nazi, ou ce qu’il en reste, n’a jamais disparu. Alexis Hiessler, dont les parents tenaient un magasin d’électricité juste en face le séminaire, est devenu par la suite prêtre dans les Vosges. Il a remis ce bout de drapeau nazi en 2014 à l’association des amis de Saint-Colomban. En juin 2021, une cérémonie a eu lieu pour faire don de ce morceau d’histoire au musée du combattant à Luxeuil-les-Bains, situé juste à côté de la mairie. “Ça fait sourire, car en 80 ans finalement ce drapeau n’aura fait que 150 mètres” souligne Jean-François Maillot.

En juin 2021, le père Hiessler vit comme il dit “son jour de gloire” devant la presse locale, et les caméras de France 3. Ce jour-là, il rencontre des jeunes du désormais collège privé Saint-Colomban. Il lui remettent un diplôme d’honneur. “C’est un acte héroïque qu’il a réalisé pendant une période compliqué, il fallait avoir du cran pour le faire” témoigne alors une élève qui rencontre ce jour-là l’un de ces hommes dont l’engagement a fait l’histoire. Parmi les trois jeunes ayant fait décroché ce drapeau nazi en 1942, l’un d’entre eux s’est par la suite engagé dans la Résistance.

À 96 ans, le père Hiessler avait vu sa santé se dégrader ces derniers mois. Il sera inhumé dans le secteur d’Epinal dans les Vosges.