• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Alsace : les crèches animées géantes font partie du patrimoine alsacien

© © France 3 Alsace
© © France 3 Alsace

Les deux crèches à voir aujourd'hui sont très grandes. L'une d'elles est même animée. Une curiosité dans la région à découvrir encore jusqu'à la fin janvier.

Par Maxime Villirillo

C'est un phénomène qui remonte à l'Antiquité. Les deux plus anciennes représentations de la Nativité qui soient connues datent en effet du IV e siècle. La première consiste en une peinture murale ornant la chambre mortuaire d'une famille chrétienne ayant vécu aux environs de 380 et découverte dans les Catacombes de Saint-Sébastien, à Rome. L'autre mention fait référence à une scène peinte sur un sarcophage de la basilique de Saint Maximin représentant l'adoration de l'Enfant Jésus par les rois mages.
Depuis le IV e siècle, la fête de Noël est célébrée. Ainsi en l'église Sainte Marie de l'Incarnation de Jésus, aujourd'hui Sainte Marie Majeure à Rome, on sait qu'une célébration de Noël est commémorée pendant la nuit du 25 décembre depuis cette époque.

La protection
du Concordat


En France, la première crèche connue fut celle créée à Marseille, en 1775, par un dénommé Laurent. Elle était constituée de mannequins articulés vêtus de costumes locaux. Pour y ajouter un brin d'exotisme, le créateur y avait placé des girafes, des rennes et des hippopotames. Jean-Paul Clébert raconte : "A l'époque du Concordat, Laurent montrait même un carrosse qui s'avançait vers l'étable; le pape en descendait, suivi des cardinaux. Devant eux s'agenouillait toute la Sainte-Famille et le pape lui donnait sa bénédiction. Pendant l'adoration des bergers, un rideau se levait, dévoilant la mer sur laquelle voguait un bâtiment de guerre. Une salve d'artillerie saluait l'enfant Jésus qui, réveillé en sursaut, ouvrait les yeux, tressaillait et agitait les bras".
Après la période de la Révolution pendant laquelle cette pratique religieuse était interdite, les Provençaux ont répandu l'usage de la crèche à partir de 1803, c'est-à-dire juste après le Concordat de 1802. Ils avaient en effet inventé les santons actuels qui peuplent les crèches, souvent installées non seulement dans les églises mais dans les maisons particulières. En certaines communes, la crèche vivante est représentée la nuit de Noël, comme aux Baux de Provence.

Les deux crèches évoquées dans le reportage ci-dessous sont visibles à Colmar et à Thierenbach
Eglise Sainte Marie à Colmar  : samedi 29 et dimanche 30 décembre, puis du 2 au 6 janvier, et les trois autres week-end de janvier de 15H00 à 18H00
Basilique Notre Dame de Thierenbach : tous les jours jusqu'au 20 janvier de 9H00 à 19H00.
Alsace : les crèches géantes animées

 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus