Le groupe Rubis reprend le site de stockage de la raffinerie Petroplus de Reichstett

Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage de produits chimiques et la distribution de carburants, a annoncé mercredi qu'il reprenait le site de stockage de la raffinerie Petroplus de Reichstett, à l'arrêt depuis avril 2011.

La raffinerie Petroplus de Reichstett a cessé son activité depuis avril 2011
La raffinerie Petroplus de Reichstett a cessé son activité depuis avril 2011
Rubis Terminal, filiale du groupe, "a déposé une offre de reprise de la branche d'activité stockage de la société Petroplus Raffinage Reichstett qui a été validée par le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg", a précisé le groupe dans un communiqué, ajoutant que la reprise prenait effet "au 1er février 2013". Le site Petroplus de Reichstett, près de Strasbourg, est en redressement judiciaire depuis le début 2012. Le groupe suisse Petroplus y avait arrêté en avril 2011 ses activités de raffinage. Sur les plus de 250 personnes qui y travaillaient, il ne reste sur place qu'une cinquantaine de salariés pour gérer les stocks et la sécurité des installations. 

huit salariés repris,  36,5 millions d'euros investis en cinq ans

Le groupe Rubis a précisé mercredi qu'il reprendrait huit salariés et investirait en cinq ans 36,5 millions d'euros, "correspondant aux travaux de dépollution, de démantèlement, de mise en conformité et de modernisation des installations". Cette transaction concerne la partie sud du site de Reichstett, "avec une capacité globale de stockage de 500.000 m3, dont 368 000 m3 seront remis en service dans les trois prochaines années", a ajouté le groupe. Rubis est déjà présent dans le Port de Strasbourg à travers un dépôt de stockage de produits chimiques et le contrôle de la société SES (stockage de produits pétroliers), dont Rubis Terminal est actionnaire majoritaire aux côtés d'opérateurs pétroliers.

Ce nouveau développement "constitue pour le groupe un redéploiement sur la zone tout en renforçant sa pérennité". La période d'observation liée au redressement judiciaire de Petroplus Reichstett court jusqu'au 6 mai, date à laquelle est prévue une nouvelle audience pour statuer sur le reste de la vente du site, a-t-on appris auprès de la chambre commerciale du TGI de Strasbourg. Outre le site de stockage repris par Rubis, des discussions se poursuivent pour la reprise d'une autre partie du site, plus importante, par la société Brownfields, spécialisée dans la reconversion de site industriel. Ce projet prévoit un démantèlement des installations de la raffinerie et une dépollution d'un terrain où a été identifiée une pollution aux hydrocarbures.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter